Faites attention avant de mettre des photos sur internet!

15/03/11 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Datanews

Copyright et internet ne font pas toujours bon ménage. Voilà ce que démontre l'histoire de cet Israélien qui, en 2006, avait posté quelques photos sur Flickr.

Faites attention avant de mettre des photos sur internet!

Copyright et internet ne font pas toujours bon ménage. Voilà ce que démontre l'histoire de cet Israélien qui, en 2006, avait posté quelques photos sur Flickr. Entre-temps, celles-ci sont devenues un véritable hit mondial et sont utilisées à des fins commerciales. Mais cela ne rapporte rien à son auteur.

Noam Galai avait en 2006 pris quelques photos de lui-même et les avait postées sur son compte Flickr. Quelques personnes avaient apprécié les autoportraits criants de vérité, mais sans plus. Il y a quelque temps, Noam a cependant découvert que ses photos non seulement se retrouvaient toujours plus souvent un peu partout sur internet, mais aussi sur les couvertures de magazines et même dans le cadre de l'art de la rue.

Il mena alors sa petite enquête et constata que les photos étaient aussi utilisées sur des produits commerciaux, comme des vêtements et des livres. Ce qui lui parut bizarre, c'est que personne n'a jamais pris la peine de lui demander son autorisation pour utiliser les photos en question. Quelqu'un a même été jusqu'à vendre ces photos sous son nom.

Dans un documentaire de Fstoppers, un magazine internet de photographie, Noam Galai raconte son étrange histoire baptisée 'The Stolen Scream'. Elle démontre bien que les internautes ne se soucient pas du droit d'auteur d'une image. Les photos de Noam ont déjà été utilisées dans trente pays. En Iran par exemple, l'une d'elles est même devenue un symbole de la rébellion contre les autorités. La seule organisation qui a pris contact avec le photographe et l'a rétribué pour ses photos a été National Geographic.


The Stolen Scream: A Story About Noam Galai from FStoppers on Vimeo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires