Faillite du fournisseur Internet E-Leven

25/07/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Vendredi, E-leven, le modeste fournisseur de services internet, a été déclaré en faillite. Le curateur a déjà trouvé un repreneur partiel.

Vendredi, E-leven, le modeste fournisseur de services internet, a été déclaré en faillite. Le curateur a déjà trouvé un repreneur partiel.

Vendredi, le tribunal de commerce a prononcé la faillite du fournisseur Internet E-Leven. Un curateur a été désigné et chargé de trouver un repreneur pour les clients ADSL. Un repreneur aurait déjà été trouvé pour les clients connectés au réseau Scarlet via E-leven.

Il s'agit de Luk Van Daele, un des deux gérants d'E-Leven. Les détails ne sont pas encore connus, mais rien ne devrait changer pour les clients. Les modalités des abonnements et les tarifs devraient rester inchangés. Le nom E-Leven sera aussi conservé, a précisé le porte-parole.

E-Leven déploie ses activités dans les villes universitaires (Louvain-la-Neuve, Gand et Louvain) où les chambres d'étudiants sont équipées de connexions ADSL et ADSL2+. Celui qui se profilait comme le hard-discounter du marché du haut débit doit à présent mettre la clé sous le paillasson.

E-Leven a récemment fait la une de l'actualité, quand Belgacom avait décidé de débrancher l'infrastructure ADSL2+ louée par E-Leven. Plus de 5.000 clients d'E-Leven avaient été alors privés d'accès à Internet pendant un certain temps. Jan Margot, porte-parole de Belgacom, confirme la faillite et ne se montre pas surpris. "Fin juin, E-leven avait déjà une ardoise de 700.000 euros chez Belgacom, et ce montant n'a fait qu'enfler", révèle Margot.

Belgacom avait menacé de procéder à une nouvelle coupure des lignes si sa facture n'était pas acquittée avant la fin juillet. Il n'aura pas fallu en arriver à cette extrémité. Jusqu'à ce que la pérennité de l'activité soit assurée, Belgacom ne coupera pas les lignes. Chez E-Leven, personne n'a souhaité réagir.

Nos partenaires