Facebook vous connaît mieux que vos amis et membres de votre famille (mais pas aussi bien que votre partenaire)

13/01/15 à 13:57 - Mise à jour à 13:57

Selon certains chercheurs, les modèles informatiques sont capables, sur base de vos 'j'aime' sur Facebook, de mieux cerner votre personnalité que la plupart des vos proches.

Facebook vous connaît mieux que vos amis et membres de votre famille (mais pas aussi bien que votre partenaire)

Facebook © iStockPhoto

Inspirés par le film Her, dans lequel un homme engage une relation avec un système d'exploitation intelligent revêtant la personnalité d'une femme, des chercheurs de l'université de Cambridge et de la Stanford University voulaient vérifier si Facebook connaissait mieux ou non un utilisateur que son/sa partenaire, ses amis et les membres de sa famille. Lors de cette recherche, plus de 86.000 utilisateurs de Facebook ont été impliqués, selon le magazine Time.

'Seul votre partenaire vous connaît mieux'

En examinant attentivement les gens, objets, marques, musiciens ou livres que les personnes appréciaient sur Facebook, l'ordinateur était manifestement capable de mieux évaluer leur personnalité que la plupart de leurs proches, à l'exception cependant de leur propre partenaire.

227 'j'aime', voilà ce que l'ordinateur avait en moyenne besoin pour mieux cerner la personnalité de quelqu'un qu'une 'personne ordinaire', selon Time. En analysant 10 'j'aime', l'ordinateur avait même déjà assez pour en savoir plus sur quelqu'un qu'un collègue de travail. Et pour en savoir plus qu'un ami ou un membre de la famille, il avait besoin d'examiner respectivement 70 et 150 'j'aime'. Il n'y a que le/la partenaire qui obtenait un meilleur score que l'ordinateur.

'Pas toujours aussi précis'

'Les ordinateurs peuvent faire de bonnes prévisions, parce qu'ils traitent tous les 'j'aime' de la même manière, alors que les humains oublient certaines informations sur quelqu'un et accordent plus d'importance à des événements mémorables ou récents', affirme Michal Kosinski, chercheur en IT à l'université de Stanford.

Il n'empêche que la... stratégie de l'ordinateur n'est pas toujours aussi précise, parce qu'il ne peut tenir compte des changements d'humeur de quelqu'un, de son comportement et de ses perspectives, indiquent les chercheurs. Mais pour Kosinski, ce genre de modèle informatique est capable d'aider des gens à, disons, trouver un travail, et des entreprises à dénicher le personnel recherché.

En savoir plus sur:

Nos partenaires