Facebook vise 5 milliards de dollars

02/02/12 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Datanews

Facebook a entamé son entrée en Bourse mercredi soir par une annonce auprès du contrôleur boursier américain SEC. Le site de socialisation entend récolter 5 milliards de dollars (3,79 millions d'euros), ce qui représente la plus importante IPO (Initial Public Offering) depuis l'entrée en Bourse de Google en 2004. Du dossier remis au SEC par Facebook, il ressort que le géant internet a enregistré en 2011 un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros), ce qui est donc inférieur aux 5 milliards de dollars estimés. Son bénéfice net a été d'1 milliard de dollars (760 millions d'euros), soit 65 pour cent de plus qu'en 2010.

Facebook vise 5 milliards de dollars

Facebook a entamé son entrée en Bourse mercredi soir par une annonce auprès du contrôleur boursier américain SEC. Le site de socialisation entend récolter 5 milliards de dollars (3,79 millions d'euros), ce qui représente la plus importante IPO (Initial Public Offering) depuis l'entrée en Bourse de Google en 2004.

Du dossier remis au SEC par Facebook, il ressort que le géant internet a enregistré en 2011 un chiffre d'affaires de 3,7 milliards de dollars (2,8 milliards d'euros), ce qui est donc inférieur aux 5 milliards de dollars estimés. Son bénéfice net a été d'1 milliard de dollars (760 millions d'euros), soit 65 pour cent de plus qu'en 2010.

Son nombre de collaborateurs est passé l'année dernière de 2.127 à 3.200. La valeur marchande de Facebook, qui gagne de l'argent surtout grâce aux publicités en ligne, est estimée entre 75 et 100 milliards de dollars.

L'entrée en Bourse du site social le plus populaire au monde est considérée comme l'un des plus importants événements à Wall Street cette année. C'est la plus importante introduction en Bourse depuis celle d'un autre géant internet, à savoir Google, en 2004, ce qui lui rapporta 1,9 milliard de dollars, et la sixième plus importante de l'histoire des Etats-Unis.

Zuckerberg vise cinq milliards de dollars, mais il s'agit là d'un chiffre provisoire qui pourrait être revu solidement à la hausse dans les prochains mois, s'il y a un intérêt suffisant pour les actions de l'entreprise. Temporairement, il semble qu'on ne doive pas craindre un manque de candidats.

A l'entendre, Facebook possède à l'échelle mondiale 845 millions d'utilisateurs, dont 483 millions se connectent touts les jours. Le salaire de base de son directeur, Mark Zuckerberg, s'est établi à 500.000 dollars l'an dernier, mais sera, d'après le dossier, ramené à 1 dollar par an à partir du 1er janvier 2013.

"Nous ne proposons pas de services pour gagner de l'argent, mais nous gagnons de l'argent pour proposer de meilleurs services", déclare Zuckerberg dans un courrier adressé aux investisseurs.

Zuckerberg restera à son poste

Le jeune multimilliardaire (27 ans) a entre-temps laissé comprendre qu'il resterait à la tête de son entreprise après l'entrée en Bourse. Des documents que le géant internet a remis, il apparaît entre autres que 'Zuck' conservera la majorité des droits de vote, tout comme le contrôle des principales décisions.

"Zuckerberg aura aussi la possibilité de contrôler le résultat de toutes les questions concernant notamment l'approbation des actionnaires, dont la nomination des administrateurs, les fusions, la vente des actifs", apprend-on.

Morgan Stanley a été choisie pour guider l'entrée en Bourse de Facebook sur de bons rails. D'autres acteurs tels Goldman Sachs et JP Morgan pourront aussi apporter leur aide, tout en étant réduites à un rôle marginal. La banque d'affaires Morgan Stanley semble persévérer dans les entrées en Bourse de médias sociaux, puisqu'elle l'avait déjà fait avec succès avec Zynga et Groupon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires