Facebook veut vous permettre de taper des mots et d'entendre par télépathie via la peau

20/04/17 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Facebook a présente un projet à long terme consistant en le développement d'une interface d'ordinateur à commander uniquement avec le cerveau. Un second projet devrait vous permettre d'effectuer des interprétations linguistiques via la peau. Voilà ce qu'a annoncé l'entreprise lors de F8, sa conférence annuelle des développeurs.

Facebook veut vous permettre de taper des mots et d'entendre par télépathie via la peau

Regina Dugan © REUTERS

Regina Dugan, responsable du laboratoire de recherche de Facebook, a cependant admis que les 'silent speech interfaces', par lesquelles vous pourriez directement communiquer par l'intermédiaire de votre cerveau "demandent encore quelques années de travail". Les deux technologies sont mises au point dans le Building 8, qui est l'appellation du laboratoire de recherche secret de Facebook. Les chercheurs de Building 8 travaillent surtout sur ce qu'on appelle des 'moonshots', à savoir des projets potentiellement révolutionnaires de longue haleine.

La 'silent speech interface' devrait permettre aux utilisateurs de taper 100 mots à la minute. C'est via des capteurs non-invasifs qui décodent des signaux du centre linguistique de notre cerveau, que nous pourrions taper cinq fois plus rapidement que sur nos smartphones. Il n'existe provisoirement cependant pas de capteur qui en soit capable. En outre, il s'agit de tenir compte des problèmes de confidentialité éventuels qui iraient de pair avec ce genre de technologie. Que se passerait-il si des données tombaient entre des mains indélicates? Les gens accepteraient-ils d'utiliser pareille technologie? Le modèle commercial de Facebook consiste en effet à en savoir le plus possible sur ses utilisateurs. Selon Dugan, le système n'aurait toutefois accès qu'aux choses que vous êtes prêt à dire et pas au reste de votre cerveau. "Il ne serait pas impliqué dans d'autres pensées, qui resteraient confidentielles", déclare Dugan.

Le second projet entend effectuer des transferts linguistiques via la peau. Il s'agirait d'une sorte de Braille en version high-tech. Au moyen d'un brassard, l'utilisateur ressentirait différents modèles sur l'avant-bras. Chaque modèle (gabarit) représenterait un mot. Facebook espère ainsi que les aveugles ou les personnes mal voyantes pourront communiquer plus vite.

En savoir plus sur:

Nos partenaires