Facebook veut offrir l'internet partout avec des lasers, drones et satellites (VIDEO)

28/03/14 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Datanews

Facebook envisage d'offrir internet au monde entier. L'entreprise entend pour ce faire utiliser des drones et des satellites communiquant entre eux au moyen de rayons laser.

Facebook veut offrir l'internet partout avec des lasers, drones et satellites (VIDEO)

© YouTube

"En vue de relier le monde entier avec internet, nous planchons sur des manières de transférer internet de l'espace vers les habitants de la Terre", écrit le CEO Mark Zuckerberg sur sa page Facebook. "Notre but est de permettre un accès abordable aux services internet de base pour chaque personne vivant sur cette planète."

La façon de s'y prendre est expliquée dans une vidéo par Yael Maguire, le chef-ingénieur chez Facebook. Le problème, c'est que seul un tiers de la population mondiale peut utiliser internet actuellement, selon lui. En maints endroits, il est trop fastidieux ou trop coûteux de prévoir une infrastructure traditionnelle avec des câbles à fibre optique, des pylônes d'antennes et électriques.

Chorégraphie pour satellites

Facebook entend changer la situation en abordant les choses différemment. Dans les zones peu peuplées, Facebook entend recourir à des satellites. Il s'agirait d'une combinaison de satellites géostationnaires qui restent fixes au-dessus de la Terre, et d'autres qui tourneraient en orbite à basse altitude. La mise au point de la chorégraphie précise assurant une couverture constante des signaux s'apparente à un tour de force technique, selon Maguire.

Dans les régions densément peuplées, l'on recourrait à des drones. Il s'agirait ici de modèles fonctionnant à l'énergie solaire et qui voleraient en cercle à une hauteur de vingt kilomètres, bien au-dessus de tout autre trafic aérien et de la météo, et qui pourraient rester en l'air des mois durant.

Pour interconnecter tout cela, Facebook entend utiliser des rayons laser. Selon Maguire, ceux-ci auraient une capacité comparable à celle des câbles à fibre optique.

La NASA partenaire

C'est tout à fait faisable, affirme Zuckerberg. Le Connectivity Lab de Facebook, qui s'occupe du projet, pourra compter sur la collaboration de la NASA et d'Ascenta, une firme britannique qui avait construit le Zephyr, ce drone fonctionnant à l'énergie solaire, à l'autonomie la plus longue à ce jour. "Jusqu'à présent, nous avons enregistré de fameux progrès", prétend le magnat des médias sociaux. (TV)

En savoir plus sur:

Nos partenaires