Facebook veut limiter la portée des règles de l'UE

19/04/18 à 10:44 - Mise à jour à 10:44

Source: Datanews

Facebook va prendre des mesures pour éviter qu'à l'avenir, quasiment tous ses utilisateurs tombent sous le coup de la nouvelle réglementation européenne en matière de respect de la vie privée (GDPR). L'entreprise internet souhaite que cette loi ne s'applique qu'à ses membres européens.

Facebook veut limiter la portée des règles de l'UE

© Dino

Facebook a confirmé sa décision à l'agence de presse Reuters.

Le siège international du réseau social se trouve à Dublin, alors que son siège américain est établi dans la ville californienne de Menlo Park. Tous les utilisateurs en dehors des Etats-Unis et du Canada dépendent donc de la filiale irlandaise de Facebook et sont soumis ainsi au régime de confidentialité européen.

Le règlement général européen en matière de données (GDPR) qui entrera en vigueur le 25 mai, va intensifier les règles de confidentialité dans l'UE. Les pouvoirs publics, entreprises et autres organisations se verront contraintes de montrer quelles données personnelles ils/elles collectent et comment celles-ci sont utilisées et sécurisées.

Facebook souhaite que les 1,5 milliard d'utilisateurs d'Afrique, d'Asie, d'Australie et d'Amérique latine tombent sous le coup de la loi américaine. Les infractions aux directives européennes seront en effet sanctionnées par des amendes pouvant aller jusqu'à 4 pour cent du chiffre d'affaires mondial des entreprises qui les commettent. Dans le cas précis de Facebook, cela pourrait se traduire en millions.

Dans un communiqué, le réseau social annonce que les paramètres de confidentialité européens seront aussi disponibles pour le reste du monde. 'Nous appliquerons partout la même protection du respect de la vie privée, que vous soyez engagé contractuellement avec Facebook Inc. ou avec Facebook Ireland", y déclare-t-on. (ANP)

Nos partenaires