Facebook va supprimer les données téléphoniques et SMS des utilisateurs au bout d'un an

05/04/18 à 15:21 - Mise à jour à 15:20

Facebook entend faire preuve de plus de circonspection avec les données que son appli Messenger stocke sur les utilisateurs. L'entreprise conservera moins de données et s'imposera aussi une limite dans le temps.

Facebook va supprimer les données téléphoniques et SMS des utilisateurs au bout d'un an

© Reuters

Ces dernières semaines, Facebook marche littéralement sur des oeufs. Même si son service de messagerie Messenger a depuis des années déjà accès aux données SMS et téléphoniques de certains utilisateurs, cela passe mal chez beaucoup d'entre eux. Il en résulte de nombreuses critiques exprimées sur les réseaux sociaux. Voici à présent que Facebook réagit avec de nouvelles mesures de protection de la confidentialité.

Fonction

L'ensemble complet des changements figure dans un communiqué posté sur un blog. Facebook y répète d'abord sa précédente déclaration. Le stockage de données téléphoniques fait partie d'une fonction, selon l'entreprise: "Conserver l'historique des messages et des appels téléphoniques est une fonction 'opt-in' pour les utilisateurs de Messenger et de Facebook Lite sur Android. Nous savons ainsi avec quelles personnes un utilisateur déterminé aime prendre contact."

Facebook indique ainsi qu'elle propose entre autres des contacts recommandés sur base de l'utilisation téléphonique de quelqu'un. L'entreprise trace notamment qui vous appelez et quand. Les utilisateurs Android doivent dans ce but donner d'abord leur autorisation dans un écran de Messenger, bien que Facebook ne spécifie jamais clairement dans cet écran quelles sont les conséquences de l'autorisation ainsi donnée.

Données strictement nécessaires

Dans les nouveaux changements, on ne trouve aucune explication vraiment transparente. Facebook affirme certes qu'elle conservera encore quelques données qui "sont strictement nécessaires" pour le bon déroulement de sa fonctionnalité. Le réseau social ne gardera plus le timing des appels par exemple, mais on ne sait pour le reste pas clairement quelles autres informations ne seront plus stockées dorénavant.

Enfin, l'entreprise du 'Zuck' explique qu'elle ne conservera pas éternellement les données sur ses serveurs. Au bout d'un an, elle effacera en effet toutes les données téléphoniques. Facebook conclut que les nouvelles modifications permettront de mieux sécuriser les informations sur les utilisateurs, sans que la fonctionnalité pour les développeurs - et pour Facebook elle-même - n'en soit limitée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires