Facebook va exploiter la reconnaissance photo pour contrer la porno-vengeance

06/04/17 à 11:04 - Mise à jour à 11:03

Le site social Facebook met en oeuvre une nouvelle technologie, afin d'empêcher que des utilisateurs puissent partager ce qu'on appelle la porno-vengeance, à savoir des photos intimes placées sans autorisation sur le réseau social.

Facebook va exploiter la reconnaissance photo pour contrer la porno-vengeance

© Reuters

Dans un message posté sur son blog, l'entreprise indique vouloir utiliser dans ce but un nouveau logiciel de reconnaissance photo. Lorsqu'une photo intime s'affichera de manière indésirable, le logiciel l'identifiera et évitera qu'elle puisse être encore partagée. Cette fonction ne fonctionnera provisoirement que sur Facebook, Messenger ou Instagram. WhatsApp, le service de messagerie qui a été aussi racheté par Facebook, ne sera pas concerné par le nouveau système.

Facebook ne recherchera pas elle-même ce genre de contenu. Elle fera confiance aux utilisateurs qui lui feront rapport des photos indésirables. Ensuite, ces photos seront évaluées par du personnel de Facebook. Si une photo est considérée comme de la porno-vengeance, le logiciel entrera en action. Dans la plupart des cas, le compte de la personne qui partage ladite photo, sera supprimé. Tout contenu indésirable peut toujours être rapporté en cliquant sur la flèche vers le bas en haut à droite, puis en sélectionnant "Rapporter".

En savoir plus sur:

Nos partenaires