Facebook va envoyer des 'messages pop-up d'aide' aux utilisateurs émettant des idées suicidaires

27/02/15 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Facebook a annoncé quelques nouvelles fonctions destinées à venir en aide aux personnes, dont on soupçonne qu'elles ont des idées suicidaires. Voilà ce qu'on peut lire sur la page Facebook Safety.

Facebook va envoyer des 'messages pop-up d'aide' aux utilisateurs émettant des idées suicidaires

© Reuters

Lorsqu'un utilisateur de Facebook découvre un message inquiétant d'un ami, qui donne à penser qu'il a envie de mettre fin à ses jours, Facebook lui demandera bientôt de prendre contact non seulement avec les services d'assistance locaux, mais de faire suivre ce message à Facebook même. 'Dans le monde entier, des personnes seront occupées 24 heures sur 24 et sept jours sur sept à examiner le contenu ainsi rapporté. Les messages les plus sérieux seront prioritaires', déclarent Rob Boyle et Nicole Staubli, respectivement product manager et spécialiste de la sécurité chez Facebook.

Si Facebook conclut du contenu rapporté que l'utilisateur est effectivement en proie à des pensées suicidaires, cet utilisateur de Facebook verra surgir sur son profil le message suivant: 'Bonjour, un ami pense que tu es peut-être en difficultés, et il nous a demandé d'examiner ton récent message.'

Ensuite, l'utilisateur aura l'option de 'parler avec quelqu'un' (un ami ou un assistant) ou d''obtenir des conseils'.

La personne qui aura fait suivre le message inquiétant, aura aussi la possibilité de prendre contact avec l'utilisateur concerné (par téléphone ou au moyen d'un message) ou de consulter un autre ami ou un assistant.

Facebook va donc déployer ces fonctions, qui sont le résultat d'une collaboration avec des organisations de santé mentale et d'entretiens avec des gens ayant eux-mêmes eu dans le passé des pensées suicidaires. Le déploiement se fera dans les prochains mois, d'abord aux Etats-Unis, puis à l'extérieur.

Facebook va envoyer des 'messages pop-up d'aide' aux utilisateurs émettant des idées suicidaires

© Facebook

En savoir plus sur:

Nos partenaires