Facebook va donner la priorité aux 'posts' de vos amis dans le flux d'infos (au dépens des entreprises)

30/06/16 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Facebook va veiller à ce que les utilisateurs voient d'abord apparaître les mises à jour de leurs amis et des membres de leur famille. Les mises à jour des pages qu'ils suivent, ne viendront qu'après et ce, suite aux changements annoncés hier mercredi par l'entreprise dans la façon dont le flux d'infos de chaque utilisateur est composé.

Facebook va donner la priorité aux 'posts' de vos amis dans le flux d'infos (au dépens des entreprises)

© iStock

Selon une enquête menée par Facebook, les utilisateurs veulent voir apparaître d'abord les mises à jour de leurs amis et des membres de leur famille, mais aussi des informations sur les loisirs dans leur flux d'infos personnel. Le média social insiste sur le fait que l'objectif principal de Facebook est d'interconnecter les utilisateurs et leurs idées et de ne pas accorder de préférence à certaines sources plutôt qu'à d'autres. Facebook avait en effet été récemment accusée de délaisser souvent les mises à jour de sources de nouvelles plus conservatrices.

Les 'posts' des amis avec qui vous avez le plus de contact, auront donc la priorité, mais vous aurez toute liberté d'adapter le flux à vos préférences, indique Facebook. C'est ainsi que vous pourrez ne pas suivre les mises à jour de certains amis, les dissimuler ou les laisser tout en haut de votre flux d'infos.

Mauvaise nouvelle pour les entreprises

Pour les entreprises et les canaux d'infos, ce changement dans l'algorithme est une mauvaise nouvelle. Ils/elles se plaignent en effet souvent déjà que leurs messages ne touchent que trop peu de personnes. Si Facebook met davantage l'accent sur les messages des amis, la situation va encore s'empirer. Le réseau social s'avère parfois difficile à explorer pour les entreprises, parce que l'algorithme est constamment adapté. Il est ainsi malaisé d'expliquer pourquoi certains 'posts' font mieux que d'autres. Facebook tient à présent compte du fait que le trafic vers les pages de certaines entreprises va diminuer.

(ANP/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires