Facebook préfère les applis web

28/06/11 à 10:03 - Mise à jour à 10:03

Source: Datanews

Des webapps dans l'environnement Facebook, tel semble être l'objectif de 'Project Spartan', composante d'une offensive 'mobile' lancée contre Apple et consorts.

Facebook préfère les applis web

Des webapps dans l'environnement Facebook, tel semble être l'objectif de 'Project Spartan', composante d'une offensive 'mobile' lancée contre Apple et consorts.

Le monde des systèmes mobiles - tant les smartphones que les tablettes -, c'est le règne des applis, ces mini-applications qui tournent directement sur des systèmes d'exploitation tels iOS d'Apple et Android de Google. Avec 'Project Spartan', Facebook ciblerait à présent les webapps dans les navigateurs, dans l'optique à la fois de réaliser une plus grande percée dans le monde mobile et de tomber sous le contrôle des appshops. En même temps, les webapps seraient intégrées à l'environnement Facebook, afin qu'elles puissent utiliser des dispositifs comme le système de paiements 'Credits' de Facebook. L'on suppose que les webapps ne devraient pas payer le même tribut que ce que demandent les actuels propriétaires d'appstores, tandis que les développeurs pourraient ainsi créer aussi plus aisément des applications pour différents systèmes mobiles.

Des spécialistes envisagent certes des défis à relever pour Facebook, dont l'enthousiasme relativement modeste pour les applications web sur les systèmes mobiles tels les smartphones et tablettes. Ces applications diffèrent souvent d'aspect et n'exploitent assurément pas toutes les possibilités. Facebook ciblerait également les jeux en HTML-5 et ce aux dépens des jeux basés Flash. Pour optimaliser tout cela, il se dit qu'Apple fournirait même de l'aide à Facebook. Des entreprises comme Zynga et Huffington Post prépareraient elles aussi des applications.

En savoir plus sur:

Nos partenaires