Facebook pèse 50 milliards de dollars

03/01/11 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Datanews

La grande banque américaine Goldman Sachs investit 450 millions de dollars dans Facebook. En outre, Digital Sky Technologies, l'entreprise de médias appartenant en partie au milliardaire russe Alisher Usmanov, injecte aussi 75 millions de dollars dans le site de socialisation bien connu. Ces investissements portent la valeur marchande de Facebook à 50 milliards de dollars. L'année dernière, Usmanov, qui est également propriétaire du club de football d'Arsenal, avait déjà pris une participation d'un demi-milliard de dollars dans le site de Zuckerberg. De par sa valeur marchande de 50 milliards de dollars, Facebook laisse derrière lui des valeurs établies telles eBay, Time Warner et Yahoo!. Et à présent que la banque d'affaires réputée Goldman Sachs y investit aussi, la pression d'une entrée en Bourse va encore croître pour le site social.

Facebook pèse 50 milliards de dollars

La grande banque américaine Goldman Sachs investit 450 millions de dollars dans Facebook. En outre, Digital Sky Technologies, l'entreprise de médias appartenant en partie au milliardaire russe Alisher Usmanov, injecte aussi 75 millions de dollars dans le site de socialisation bien connu. Ces investissements portent la valeur marchande de Facebook à 50 milliards de dollars.

L'année dernière, Usmanov, qui est également propriétaire du club de football d'Arsenal, avait déjà pris une participation d'un demi-milliard de dollars dans le site de Zuckerberg. De par sa valeur marchande de 50 milliards de dollars, Facebook laisse derrière lui des valeurs établies telles eBay, Time Warner et Yahoo!. Et à présent que la banque d'affaires réputée Goldman Sachs y investit aussi, la pression d'une entrée en Bourse va encore croître pour le site social.

Entre-temps, de nouveaux chiffres publiés par le cabinet d'études Hitwise indiquent que Facebook a été pour la deuxième fois consécutive le site le plus visité aux Etats-Unis en 2010. Sur l'ensemble des visites effectuées par les Américains à un site web l'année dernière, Facebook en a pris quasiment 9 pour cent à son compte. Google suit avec 7,19 pour cent, et Yahoo! Mail se classe troisième avec 3,52 pour cent.

Une remarque tout de même: si l'on regroupe YouTube et tous les autres domaines Google présents sur le net, le géant internet demeure encore et toujours de peu le numéro un avec 9,85 pour cent de toutes les visites. Ceci dit, Pete Casmore de l'influent Mashable fait observer que Google a perdu son combat contre Facebook, du moins sur le plan de la socialisation.

Comme la plate-forme de Mark Zuckerberg intègre une base de données de quasiment 600 millions de noms (dont la grande majorité est constituée de 'véritables' noms), il s'avère très intéressant pour des sites avec un login d'exploiter l'identité Facebook. En outre, le site de socialisation 'Orkut' de Google est en train de mourir de sa belle mort, alors que le clone de Twitter, 'Google Buzz', a été un échec.

En savoir plus sur:

Nos partenaires