Facebook met fin à son projet de drone géant

27/06/18 à 11:24 - Mise à jour à 11:24

Source: Datanews

Proposer l'internet à haut débit au moyen d'un drone géant autonome, fonctionnant à l'énergie solaire? Un rêve auquel Facebook renonce, puisque l'entreprise stoppe le Project Aquila.

Facebook met fin à son projet de drone géant

© Facebook Aquila

Le Project Aquila avait été annoncé en 2014. Deux ans plus tard, un premier vol d'essai avait eu lieu. Et aujourd'hui, deux années plus tard encore, Facebook confirme qu'elle interrompt les tests de son drone autonome. Dans un communiqué posté sur son blog, Facebook déclare qu'elle continuera cependant de collaborer avec Airbus pour proposer de la connectivité dans les airs: un projet qui avait été annoncé en septembre de l'année dernière.

Aquila ne pourrait être mieux décrit que comme un routeur volant de l'envergure d'un Boeing 737 et du poids d'une voiture familiale moyenne. Lors du premier vol d'essai, l'appareil était resté plus d'une heure et demie dans les airs. L'objectif était qu'Aquila puisse atteindre une altitude de 18 kilomètres et rester dans les airs trois mois durant sans interruption, mais ce but n'était apparemment pas accessible. L'arrêt du projet signifie aussi que la division hébergée à Bridgwater (Grande-Bretagne) qui avait mis au point la technologie, va fermer ses portes.

Dans le communiqué posté sur son blog, Yael Maguire, director of engineering chez Facebook, indique que l'entreprise constate que les valeurs confirmées dans le secteur aérien commencent à présent à s'intéresser à la technologie pour des vols à très haute altitude, et à concevoir des avions adaptés à cette fin. Cela a joué dans la décision de Facebook d'interrompre le développement de son projet et de continuer de collaborer avec Airbus.

Google, concurrente de Facebook, se focalise depuis longtemps déjà sur une idée similaire: Project Loon. La grande différence réside dans le fait que Google utilise des ballons plutôt que des drones. Ce projet est aujourd'hui hébergé chez Google X: la branche de la société-mère Alphabet qui s'occupe de tous les projets expérimentaux. Selon la BBC, les ballons ont déjà parcouru plus de 15 millions de miles. Le vol le plus long a duré quasiment 190 jours. En 2017, des ballons stratosphériques avaient encore été utilisés à Porto Rico dévasté par un ouragan, mais aussi au Pérou victime d'inondations.

En savoir plus sur:

Nos partenaires