Facebook introduirait un bouton 'empathie', pas vraiment 'je n'aime pas' donc

16/09/15 à 13:35 - Mise à jour à 13:34

Facebook, à qui les utilisateurs demandent depuis longtemps déjà une option 'dislike' (je n'aime pas), réagit à présent quand même partiellement. "Bientôt", un nouveau bouton sera testé.

Facebook introduirait un bouton 'empathie', pas vraiment 'je n'aime pas' donc

© Belga

"Nous vous avons enfin entendu", a déclaré le CEO et fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, lors d'une session de questions-réponses avec des utilisateurs de Facebook.

La requête provenait cette fois du Caire en Egypte: pourquoi Facebook ne prévoirait-elle pas, à côté du bouton bien connu 'like' (j'aime) un autre bouton qui s'appellerait 'désolé', 'intéressant', voire 'je n'aime pas'?

"Les gens demandent depuis quelques années déjà un bouton 'dislike' (je n'aime pas)", a répondu Zuckerberg. "Des centaines de personnes peut-être m'ont posé cette question. Aujourd'hui est un jour spécial car je peux annoncer que nous y travaillons et que nous sommes très proches désormais du début des tests".

'Compliqué'

Mais cela ne peut être purement un bouton de désapprobation, a ajouté le CEO. "Nous ne voulons pas simplement introduire un bouton 'je n'aime pas' car Facebook ne peut devenir un forum, où les gens votent pour ou contre ce que d'autres y publient", "ce que d'autres ont sur le coeur ou dans l'âme". Les boutons doivent, selon lui, évoquer surtout "l'empathie". Les gens ne trouvent pas juste de n'avoir que l'option 'j'aime' en cas d'événements tristes, de catastrophes.

"Il est important d'offrir plus de possibilités aux gens qui veulent partager leurs sentiments", mais, a-t-il ajouté, "c'est terriblement compliqué".

"A présent, nous avons développé une idée qui, si la période d'essai se passe bien, est susceptible d'être utilisée à plus grande échelle."

Reste donc à savoir s'il s'agira d'un bouton 'je n'aime pas', 'empathie' ou a utre.

(Belga/RR)

Nos partenaires