Facebook interdit aux employeurs en Allemagne

03/09/10 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Datanews

Une proposition de loi du ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maziere entend interdire l'utilisation de Facebook et autres réseaux sociaux par les employeurs comme source d'information sur les employés et les candidats à l'embauche.

Facebook interdit aux employeurs en Allemagne

Une proposition de loi du ministre allemand de l'Intérieur Thomas de Maziere entend interdire l'utilisation de Facebook et autres réseaux sociaux par les employeurs comme source d'information sur les employés et les candidats à l'embauche.

Cette interdiction s'inscrirait dans une réglementation plus large sur la protection de la vie privée numérique des employés, après la divulgation de plusieurs scandales sur les contrôles abusifs d'entreprises allemandes comme Lidl, Deutsche Telekom ou Deutsche Bahn. Concrètement, l'employeur ne pourra à l'avenir exploiter les informations des réseaux sociaux sur un employé ou un candidat que si celles-ci sont pertinentes au plan professionnel. Les données sur les loisirs, les photos d'une soirée arrosée, etc. ne pourront plus être prises en compte dans l'évaluation d'une personne.

La proposition de loi - qui prévoit également des restrictions sur le contrôle vidéo du personnel - a été accueillie positivement par August-Wilhelm Scheer, président de Bitkom, l'association allemande des sociétés IT et télécoms, et Peter Schaar, le commissaire fédéral à la vie privée. Reste que des critiques ont été émises par les fédérations patronales qui considèrent la loi comme trop restrictive et trop favorable aux employés, en particulier l'interdiction sur les différentes formes de contrôle par vidéo.

En Belgique également, les employeurs recherchent des informations sur les (futurs) employés sur les réseaux sociaux, les juristes estimant que la protection de la vie privée ne peut être invoquée pour des informations diffusées par les personnes elles-mêmes et librement sur de tels réseaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires