Facebook innocente un supposé voleur

13/11/09 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

Source: Datanews

Un jeune homme a pu quitter librement la prison de New York, après avoir été disculpé par Facebook.

Un jeune homme a pu quitter librement la prison de New York, après avoir été disculpé par Facebook.

Il est en effet apparu que Rodney Bradford (19 ans) avait posté un message sur le site web de socialisation au moment précis du délit dont il était accusé - un vol à main armée commis sur deux hommes le 17 octobre à Brooklyn.

Selon le journal New York Post, Bradford s'est finalement retrouvé douze jours derrières les barreaux de Rikers Island, avant que la police en arrive à la conclusion que quelqu'un ne peut simultanément poster un message sur Facebook et dévaliser des personnes en rue (il n'y avait qu'un écart d'une minute entre les deux faits).

Bradford fut notamment suspecté à cause de son passé de voleur. Le message posté par Bradford sur Facebook était destiné à sa petite amie enceinte. Il a été envoyé sur l'ordinateur de la maison parentale. Joseph A. Pollini, professeur de droit à l'université de New York, estime que le suspect n'aurait pas pu être libéré aussi vite. "Un nom et un mot de passe suffisent pour adapter un profil sur Facebook", a argumenté le professeur dans le New York Times. "A ma connaissance, c'est la première fois qu'un message sur Facebook est utilisé comme alibi (valable)."

Source: Belga

Nos partenaires