Facebook démarre l'année mieux que prévu

28/04/16 à 10:13 - Mise à jour à 10:12

Le réseau social américain Facebook a continué d'engranger les recettes de la publicité mobile au premier trimestre et il a décidé de mettre en place une nouvelle structure de capital qui devrait consolider le contrôle de son patron-fondateur.

Facebook démarre l'année mieux que prévu

© Reuters

Le groupe a publié mercredi des résultats meilleurs que prévu: le bénéfice net a notamment triplé à 1,5 milliard de dollars et le chiffre d'affaires s'est envolé de 52% à 5,4 milliards. L'essentiel des revenus sont des recettes publicitaires, dont le mobile représente désormais 82%, contre 73% un an plus tôt.

Le nombre d'utilisateurs a également continué d'augmenter: Facebook en revendiquait 1,65 milliard fin mars, contre 1,59 milliard trois mois plus tôt, et la part de ceux qui se connectent tous les jours à son réseau s'est même légèrement améliorée, passant de 65% à 66%.

"Nous avons un fantastique début d'année", a déclaré le patron-fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg. "Nous demeurons concentrés sur notre plan en dix ans destiné à permettre à n'importe qui sur terre de partager tout ce qu'il veut avec qui il veut."

Parallèlement à ses résultats financiers, le groupe a annoncé mercredi son intention de modifier sa structure de capital, ce qui devrait permettre de consolider le contrôle M. Zuckerberg si ce dernier continue de consacrer une part croissante de sa fortune à des projets philanthropiques ou si le groupe devait financer des acquisitions avec ses propres actions.

Facebook veut créer une nouvelle catégorie d'actions non assorties de droits de vote ("class C"), qui seront distribuées sous forme de dividende exceptionnel à ses actionnaires existants. Ceux-ci détiennent déjà aujourd'hui deux types de titres: les actions de classe A, cotées en Bourse, et celles de classe B, auxquelles sont assortis l'essentiel des droits de vote et qui sont aux mains des dirigeants, à commencer par Mark Zuckerberg.

Dans un document transmis au gendarme boursier américain, Facebook explique que l'ajout de la nouvelle catégorie d'actions va notamment permettre à Facebook de "continuer à se concentrer sur la vision à long terme de M. Zuckerberg pour l'entreprise", "encourager M. Zuckerberg à conserver une fonction dirigeante", mais aussi "mitiger le risque de succession" ou d'une dilution des droits de vote: le nouveau type d'action pourra notamment servir à financer des initiatives stratégiques comme des acquisitions. (Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires