Facebook conserve tout ce que vous tapez, même si vous ne le publiez pas!

Michaël Ilegems

Michael Ilegems

16/12/2013 - 13:03

Outre les mises à jour de statut que vous partagez avec votre réseau d’amis sur Facebook, l’entreprise de Mark Zuckerberg tient aussi à jour les messages que vous tapez, mais que vous ne postez finalement pas.

Reuters

Facebook conserve tout ce que vous saisissez, même si vous ne publiez pas ces écrits. Voilà ce qui ressort d’une récente étude de deux collaborateurs de Facebook consacrée à ce que le site social appelle l’autocensure. Dans le cadre de cette étude, 5 millions d’utilisateurs anglophones de Facebook ont été examinés.

L’étude s’est penchée sur les mises à jour de statut ‘avortées’, les commentaires et les messages postés sur les lignes du temps d’autres utilisateurs. Pour enregistrer les textes que vous tapez, Facebook envoie un fragment de code à votre navigateur web. Ce code analyse automatiquement ce que vous tapez dans n’importe quel champ de texte et en fait rapport à Facebook.

Le stockage du texte que vous saisissez, n’est pas inhabituel. Gmail et Hotmail conservent en effet aussi vos projets de texte, alors même que vous êtes en train de les écrire. Même lorsque vous fermez votre navigateur, vous pouvez encore les retrouver. En substance, Facebook exploite la même technologie, sauf que si Google et Microsoft gardent vos projets en vue de vous venir en aide, les utilisateurs de Facebook ne tirent aucun avantage de textes non publiés.

Pourtant, selon des chercheurs, seules les métadonnées seraient conservées, et pas les textes proprement dits, même si ce serait possible techniquement. Autrement dit, Facebook veut savoir si vous procédez à de l’autocensure, et pas ce que vous tapez. Le site social entend ainsi mieux comprendre le comportement de ses utilisateurs. En fin de compte, Facebook veut endiguer cette autocensure car en raison “d’un manque de contenu généré, Facebook perd de la valeur”, indique l’étude. Le site de socialisation qualifie donc de mauvaise votre décision de ‘retenir du contenu’.

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur:

   

Réagir

 

Whitepapers