Facebook collabore aux meurtres commis à Paris et visibles en direct

15/06/16 à 13:01 - Mise à jour à 13:01

Facebook a indiqué hier mardi vouloir collaborer avec les autorités françaises dans l'enquête liée aux meurtres d'un policier et de son épouse par un homme qui a posté une vidéo de ses actes sur Facebook.

Facebook collabore aux meurtres commis à Paris et visibles en direct

© ..

"Nous collaborons étroitement avec les autorités françaises qui mènent l'enquête sur ces terribles assassinats", déclare-t-on chez Facebook après le double meurtre commis à Paris sur un policier et son épouse, qui travaillait également au sein de la police.

"Les terroristes et les messages de haine n'ont pas leur place sur Facebook. Chaque fois que nous découvrons ou sommes informés d'un contenu de cette nature, nous le supprimons dans les plus brefs délais. Les requêtes mandatées par la loi, nous les traitons dans la plus extrême urgence", ajoute-t-on encore chez Facebook.

Larossi Abballa (25 ans), qui avait prêté allégeance à l'Etat Islamique (IS), a tué le policier lundi soir devant son habitation. Il fit ensuite de même avec l'épouse de ce dernier, alors que leur fils de trois ans en est sorti indemne, du moins physiquement.

Les suiveurs d'Abballa ont pu suivre ces meurtres en direct via Facebook. Dans sa vidéo d'une durée de douze minutes, il explique en détail les raisons de ses actes et appelle les autres combattants de l'IS à "suivre son exemple". L'homme a aussi appelé à transformer l'Euro 2016 de football, qui se tient actuellement en France, en un "cimetière".

La vidéo a suscité le débat quant au rôle des médias sociaux dans la diffusion de messages de haine. "C'est en effet une grande responsabilité, et nous mettons tout en oeuvre pour trouver un juste équilibre entre permettre la liberté d'expression et proposer un espace sûr et respectueux", a encore déclaré un porte-parole de Facebook.

(Belga/WK)

Nos partenaires