Facebook admet une erreur de manipulation de 700.000 comptes

03/07/14 à 15:49 - Mise à jour à 15:49

Source: Datanews

Sheryl Sandberg, l'une des directrices de Facebook, reconnaît que le réseau social "a très mal communiqué" à propos d'une expérimentation psychologique sur les émotions des utilisateurs, qui a été effectuée sur base d'informations manipulées et qui a de ce fait provoqué une vague de protestations.

Sheryl Sandberg, l'une des directrices de Facebook, reconnaît que le réseau social "a très mal communiqué" à propos d'une expérimentation psychologique sur les émotions des utilisateurs, qui a été effectuée sur base d'informations manipulées et qui a de ce fait provoqué une vague de protestations. Pour les besoins d'une expérience scientifique, Facebook a manipulé le flux d'informations de quasiment 700.000 utilisateurs. Le site de socialisation voulait vérifier si les utilisateurs qui voient passer beaucoup de messages positifs/négatifs, postent eux-mêmes ensuite des choses plus positives/négatives.

Le fait que dans ce but, Facebook a bidouillé les flux d'informations des utilisateurs, a inquiété un grand nombre d'internautes. Certains ont même qualifié cette action d''alarmante' ou se sont dits 'pigeonnés'.

"Nous avons très mal communiqué en la matière", admet à présent Sheryl Sandberg de Facebook. "Nous prenons cependant très au sérieux la problématique du respect de la vie privée", ajoute-t-elle encore.

L'émoi que cette étude a causé, a incité l'autorité britannique en charge de la protection des données à ouvrir une enquête pour savoir si Facebook a enfreint la loi en manipulant en secret les 'émotions' de ses utilisateurs. (Belga/MI/CB)

Nos partenaires