Facebook active un contrôle de sécurité suite à des infos factices

28/12/16 à 13:01 - Mise à jour à 13:00

Le contrôle de sécurité de Facebook a été enclenché ce lundi à cause de fausses informations. Une série de messages faisant état d'une explosion à Bangkok a en effet provoqué l'activation de la fonction, selon The Verge.

Facebook active un contrôle de sécurité suite à des infos factices

© Reuters

Le contrôle de sécurité de l'entreprise est une fonction qui permet à des personnes se trouvant dans des zones touchées par des catastrophes de signaler aisément et rapidement qu'ils sont sains et saufs. Cela s'avère très utile, sauf qu'à Bangkok, il ne s'était absolument rien passé. Les messages en question étaient des faux et renvoyaient tous à un article paru dans le Bangkok Informer à propos d'une attaque à la bombe dans le temple Erawan en 2015. Au bout d'une heure, Facebook a désactivé son contrôle de sécurité.

Algorithme

Le contrôle de sécurité de Facebook permet à des utilisateurs d'indiquer qu'ils vont bien dans des régions touchées par des catastrophes naturelles ou des attaques. Initialement, la fonction était activée manuellement par l'entreprise technologique, mais le mois dernier, le réseau social annonçait que la fonction serait désormais pilotée par un algorithme. C'est ce qui s'est donc passé lundi en présence de faux messages, alors que Facebook avait fait la promotion de son algorithme d'actualité.

Selon Facebook, des contrôles de sécurité sont incorporés pour veiller à ce que l'algorithme ne se déclenche pas en présence d'infos factices. Mais cela se passe pourtant parfois indûment. En mars, des utilisateurs américains, britanniques et d'autres pays encore avaient pu indiquer qu'ils étaient sains et saufs après une attaque à la bombe au... Pakistan.

Désinformation

Facebook a été fortement critiquée après les élections présidentielles américaines et ce, pour avoir laissé passer des infos créées de toutes pièces, qui auraient influencé le résultat de ces élections. Depuis lors, le réseau social a promis de contrôler plus rigoureusement la désinformation qui y circule.

En savoir plus sur:

Nos partenaires