Facebook a bloqué les comptes de 7 journalistes palestiniens

27/09/16 à 13:00 - Mise à jour à 12:59

La semaine dernière, Facebook a bloqué les comptes de sept journalistes palestiniens. Six d'entre eux peuvent de nouveau consulter leur profil. Selon Facebook, ce blocage a été effectué par mégarde.

Facebook a bloqué les comptes de 7 journalistes palestiniens

© Reuters

Les sept journalistes avaient annoncé la semaine passée qu'ils ne pouvaient plus se connecter à Facebook. Selon Facebook, il s'agissait d'une erreur, mais les victimes pensent que cela a été fait intentionnellement. Le blocage est en effet intervenu, après que Facebook ait ce mois-ci convenu d'accords avec Israël à propos de la détection de messages de violence postés par des Palestiniens sur les médias sociaux.

Selon certains esprits critiques, ces accords sont utilisés pour censurer des messages anti-israéliens, et pas uniquement les messages de violence.

Israël use de son influence

Les accords conclus entre Facebook et Israël se basent encore sur le fait que le pays adresse une demande pour que tel ou tel message soit supprimé du réseau social. Facebook décide alors si la demande répond aux conditions en vigueur. Tout cela va probablement changer sous peu, puisqu'Israël est occupé à préparer une loi stipulant que les médias sociaux devront satisfaire aux exigences du pays, selon Engadget.

Des questions dans le monde entier

La collaboration entre Israël et le réseau social suscite des questions dans le monde entier, parce que l'on craint que Facebook devienne ainsi une marionnette du régime en place. Facebook accepterait déjà, conjointement avec Google et YouTube, 95 pour cent des demandes introduites par Israël en vue de supprimer du contenu.

Facebook signale à Electronic Intifada qu'il s'agissait d'une erreur dans le cas des journalistes: 'Notre équipe traite des millions de messages par semaine, et il arrive qu'elle commette l'une ou l'autre erreur.'

En savoir plus sur:

Nos partenaires