Extenseo crée une charte déontologique pour l'optimisation des moteurs de recherche

15/11/06 à 00:00 - Mise à jour à 14/11/06 à 23:59

Source: Datanews

La filiale de Skynet, Extenseo, spécialisée dans le marketing de moteurs de recherche, lance une charte déontologique pour son propre secteur de niche. Son objectif, noble s'il en est, est d'arriver à une saine optimisation des moteurs de recherche, sans y incorporer les nombreuses pratiques douteuses usuelles.

"Plus de 55% des achats en ligne succèdent à une commande de recherche via un moteur de recherche. Il est par conséquent extrêmement important d'être bien positionné, si l'on ne veut pas risquer de perdre quasiment la moitié de son chiffre d'affaires généré via le web." Cette déclaration de Michael Vandenhooft, general manager d'Extenseo, explique l'importance d'une optimisation des moteurs de recherche. C'est précisément cette grande importance qui a fait en sorte que les pratiques douteuses sont devenues légion chez les spécialistes en marketing de moteurs de recherche: la création de pages ayant pour seul but de se distinguer dans les meilleurs résultats proposés par les moteurs de recherche, dans l'utilisation de mots-clés ne correspondant pas au contenu réel du site, dans l'accroissement artificiel du nombre de liens (Link Farms), etc.Extenseo effectue à présent ce pas étonnant pour mettre fin à ces 'trucs foireux', suite notamment au message clair des moteurs de recherche affirmant qu'ils n'admettent plus ce genre de pratiques. Les sites web utilisant ces techniques trompeuses, se retrouveront assurément sur la liste noire. Sur ce site web, [nous en avions encore parlé en juin dernier]. "Le projet était en fait prêt depuis un an déjà", déclare Vandenhooft. "Mais suite aux informations négatives à propos de certaines agences, nous avons préféré présenter le marketing de moteurs de recherche de manière positive également au monde extérieur. Il s'agit en effet d'une activité de niche et un secteur qui est malaisément compréhensible. Nous entendons expliquer à présent très clairement aux marketeers et aux agences ce que sont les techniques 'propres' pour conquérir une position en vue parmi les résultats proposés par les moteurs de recherche. Car il y a tellement de cowboys dans notre secteur." Cela semble être une idée pour une organisation sectorielle centralisée comme l'IAB (Internet Advertising Bureau). "Tout juste", dit Vandenhooft, "car aux Pays-Bas, l'IAB elle-même a lancé ce type de charte. Mais en Belgique, il faut deux ans pour qu'une idée aboutisse à l'IAB. Mais peut-être pourrons-nous à terme conclure un contrat avec des organisations sectorielles pour présenter aussi la charte à d'autres acteurs sur le marché?"'Propre' n'est malheureusement pas toujours un gage de réussite: telle est une réplique évidente à l'initiative. Vandenhooft nuance: "Nous pouvons rencontrer autant de succès que quelqu'un qui utilise des techniques douteuses. Nous aurons simplement besoin de plus de temps." Moralité: "Il faut suivre le droit chemin."Découvrez la charte [ici]

Nos partenaires