Expiration de l'offre 'milliardaire' faite par Oracle sur BEA

29/10/07 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Le conseil d'administration de BEA a refusé et laissé expirer l'offre de rachat d'un montant de 17 dollars par action (soit 6,7 milliards de dollars en tout) lancée par Oracle. Celle-ci regrette que BEA n'ait pas demandé l'avis des actionnaires.

Le conseil d'administration de BEA a refusé et laissé expirer l'offre de rachat d'un montant de 17 dollars par action (soit 6,7 milliards de dollars en tout) lancée par Oracle. Celle-ci regrette que BEA n'ait pas demandé l'avis des actionnaires.

Oracle avait proposé 17 dollars par action, mais BEA en exigeait 21. Oracle a alors fixé au conseil d'administration de BEA la date butoir d'hier dimanche pour accepter son offre. Le géant des logiciels a répété plusieurs fois que son offre de 17 dollars était déjà suffisamment supérieure à la valeur boursière de BEA et que les actionnaires de celle-ci devaient pouvoir se prononcer. On a fait la sourde oreille du côté de BEA, et l'offre d'Oracle a donc expiré hier soir.

La réaction d'Oracle ne s'est pas fait attendre: "Les actionnaires de BEA ne doivent pas penser qu'Oracle offrira à l'avenir de nouveau 17 dollars par action. Pas mal des choses peuvent encore se passer: les activités de BEA peuvent régresser, la bourse peut encore reculer après les récents records enregistrés, ou Oracle peut investir son capital ailleurs. (...) Nous avions invité le conseil d'administration de BEA à organiser un vote parmi ses actionnaires à propos de notre offre de 17 dollars par action. Il a préféré ne pas le faire. Si les actionnaires de BEA ne sont pas satisfaits de l'attitude du conseil d'administration, il leur appartient, et non pas à Oracle, d'entreprendre les actions nécessaires."

Nos partenaires