Expérimentez le 'Future Internet'

16/12/10 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Datanews

La ville de Gand accueille cette semaine l'internet de l'avenir, alors que FIRE offre des possibilités européennes d'expérimenter ce futur internet, y compris en Belgique.

Expérimentez le 'Future Internet'

La ville de Gand accueille cette semaine l'internet de l'avenir, alors que FIRE offre des possibilités européennes d'expérimenter ce futur internet, y compris en Belgique.

La 'Future Internet Conference Week' de Gand regroupe jusqu'à ce vendredi toute une série d'acteurs impliqués dans l'avenir de l'internet et présents dans un ensemble de conférences et d'ateliers. FIRE est l'acronyme de 'Future Internet Research & Experimentation' et vise une série d'infrastructures, où les parties prenantes peuvent tester de nouvelles idées et de nouveaux services. La force motrice (et financière) sous-jacente à FIRE est la direction générale européenne pour la société de l'information et des médias, et tout particulièrement l'unité 'new infrastructure paradigms and experimental facilities'.

Le but de FIRE est de proposer des environnements de test permettant d'expérimenter les nouvelles idées, ainsi que les nouveaux produits et services dans des conditions réalistes, avant qu'elles/ils passent à un stade davantage orienté marché. Dans cette phase ultérieure, l'on compte plus sur les PPP (Public-private partnerships). Comme exemples, citons OneLab2 avec l'environnement de test PlanetLab Europe (faisant lui-même partie d'un système mondial), un 'vétéran' FIRE puisque présent dès le départ en 2008, à côté de nouveaux venus tels SmartSantander (un environnement de test 'smart cities' à l'échelle d'une véritable ville). En plus de miser sur une série de configurations de test, l'organisation accorde aussi son attention (et ses fonds) à poursuivre et à actualiser en permanence ces environnements.

IBBT La Belgique elle aussi joue un rôle dans FIRE avec, notamment l'IBBT (Interdisciplinair Instituut voor BreedBand Technologie) flamand. Des composantes de son infrastructure, comme le 'Virtual Wall' (pour des simulations d'environnements 'real world') cadrent avec l'offre européenne de banc d'essai. L'IBBT est impliqué dans les initiatives FIRE telles Firestation (le portail web FIRE), Fireball (la coordination entre FIRE et les communautés Living Labs en matière de 'user driven open innovation'), BonFIRE ('multi-site cloud facility'), Crew ('open-federated testplatform', notamment avec l'IMEC), Ofelia (contrôle des réseaux de test), Euler (nouveaux paradigmes de routage, avec Alcatel-Lucent Bell comme coordinateur de projet et avec l'UCL), Spitfire (e.a. dans le domaine de l''embedded computing'), Ecode ('cognitive routing systems', avec Alcatel-Lucent Bell comme coordinateur de projet et avec l'UCL et ULiège).

Deux projets FIRE avec apport belge (hors IBBT) sont Vital++ (avec Voiceglobe Belgium, en matière de combinaison d'applications orientées contenu, leur contrôle et la technologie P2P) et Resume-net (avec ULiège comme partenaire, en matière de durabilité/résilience internet).

Indépendamment du phénomène FIRE, l'IBBT a aussi démontré dans un stand séparé le démarrage d'une solide activité liée à la sécurité. L'objectif est de constituer un 'one stop shop' en connaissance sécuritaire bout à bout. Dans cette optique, six aspects seront pris en compte: systèmes intégrés, confidentialité et gestion des identités, développement des logiciels et processus de développement, recherche au niveau de la législation et 'distributed research'.

La publication européenne 'Future Internet research and experimentation' http://cordis.europa.eu/fp7/ict/fire/docs/fire-brochure-2010_en.pdf offre un tour d'horizon de l'initiative FIRE.

La vision globale de la direction générale européenne pour la société de l'information et des médias quant à l'avenir d'internet est publiée dans 'Towards a Future Internet' sur http://www.internetfutures.eu/wp-content/uploads/2010/11/TAFI-Final-Report.pdf .

En savoir plus sur:

Nos partenaires