"Evidemment que Voo sera moins chère que Belgacom"

30/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 29/03/06 à 23:59

Source: Datanews

Voo, la marque commune de services Triple Play d'Ale-Teledis et Brutélé, sera donc lancée en septembre. Au-delà de la machine marketing (Voo sponsor du Standard et du Sporting de Charleroi ?), l'intégration est aussi un défi informatique.

Il avait été question de juin, mais c'est finalement en septembre qu'Ale-Teledis et Brutélé feront la publicité de leur marque commune Voo auprès de leur quelque 613.000 abonnés. Les habitants de la région de Liège, d'une bonne partie du Hainaut, d'une partie de Bruxelles et du Brabant wallon (Wavre) pourront ainsi s'initier au Triple Play et recevoir une facture unique (téléphonie, télévision numérique et internet) de leur câblo-distributeur. Les deux câblos jugent avoir bien besoin de l'été pour uniformiser leurs tarifs, leurs conditions de vente et informer correctement leurs clients. En septembre, Voo pourrait également marquer un grand coup en termes de visibilité en figurant sur les nouveaux maillots du Standard et du Sporting de Charleroi. Les négociations sont en cours. Rappelons que Ale-Teledis est déjà sponsor du Standard et Brutété du Sporting de Charleroi.Au niveau technique, les deux câblos affirment que la TV numérique sera déjà testée auprès de certains clients dès avril. La téléphonie sera quant à elle déjà prête en juin. Ale-Teledis a une longueur d'avance en TV numérique, tandis que Brutélé est plus avancée en téléphonie sur IP (projet déjà opérationnel dans les hôpitaux de Charleroi). Pour le reste, peu de détails concrets ont filtré quant à l'offre future de Voo. Les tarifs restent confidentiels, les deux câblos affirmant toutefois qu'"évidemment, la facture globale sera moins chère que celle de Belgacom."En coulisses, on découvre qu'un défi majeur sera d'intégrer les processus informatiques (suivi des commandes, facturation, ...) afin de garantir un service clientèle digne de ce nom. Car il est clair pour Jean-Michel Adant, le directeur général de Brutélé, qu'il faut désormais travailler pour des clients et plus des abonnés. Il nous apprend que l'informatique de Voo sera centralisée sur SAP (déjà utilisé par Brutélé, après quelques ratés au démarrage d'ailleurs) et notamment ses modules CRM.

Nos partenaires