Euphony ne paie plus ses consultants

29/01/14 à 09:29 - Mise à jour à 09:29

Source: Datanews

Le distributeur télécom Euphony n'a plus payé ses vendeurs indépendants depuis l'été dernier déjà. Voilà ce qu'affirment plusieurs sources à notre rédaction. De son côté, Euphony ne réagit pas.

Euphony ne paie plus ses consultants

Le distributeur télécom Euphony n'a plus payé ses vendeurs indépendants depuis l'été dernier déjà. Voilà ce qu'affirment plusieurs sources à notre rédaction. De son côté, Euphony ne réagit pas.

Euphony vend de la téléphonie, de l'électricité, de l'internet, de la TV numérique et d'autres services encore. Pour ses ventes externes, l'entreprise fait appel à des consultants indépendants. Ils ne font pas partie du personnel et reçoivent une commission sur la base du nombre d'abonnements qu'ils vendent.

Ces dernières semaines, deux consultants ont pris séparément contact avec notre rédaction, pour signaler que l'entreprise ne les payait plus depuis l'été dernier déjà. Sur quelques forums, l'on trouve aussi le même genre de plainte.

Promesses

Tout semble indiquer que les vendeurs indépendants sont tenus en laisse. Dans un courriel qui leur était adressé en date du 15 novembre, l'entreprise confirme les problèmes, mais assure qu'elle va assumer ses responsabilités. Dans un message similaire adressé aux consultants le 8 janvier de cette année, l'entreprise indique que la fête annuelle de nouvel an (pour laquelle les participants devaient eux-mêmes acheter des tickets) n'aura pas lieu et sera remplacée par un drink régional.

L'un des consultants qui nous a contactés, déclare qu'il a entre-temps dû renoncer à ses activités d'indépendant, parce qu'Euphony ne le payait plus.

L'été dernier, Euphony défraya la chronique, lorsqu'il apparut qu'elle ne pouvait plus faire face au contrat de sponsoring conclu avec le Racing Genk. En raison de la nouvelle loi télécom, qui permet aux clients de changer d'opérateur au bout de six mois, l'entreprise a perdu pas mal de rentrées. En août, la situation sembla s'améliorer, lorsque l'entreprise signala qu'elle avait trouvé de nouveaux investisseurs aux Pays-Bas.

Les esprits critiques ne manquent pas de se demander si les pratiques d'Euphony sont bien correctes. C'est ainsi qu'un ex-collaborateur du centre de données et un client grugé nous ont déclaré que les vendeurs de l'entreprise se font habituellement passer pour des vendeurs de Mobistar. Seul celui/celle qui vérifie attentivement le contrat, découvre qu'il/elle conclut en fait un contrat avec Euphony.

Allo, Euphony? Notre rédaction tente depuis vendredi dernier déjà de joindre Frank Van De Wege, directeur d'Euphony, ou sa porte-parole, mais tous deux sont inaccessibles. Ce midi, notre rédaction a appris d'une assistante de Van De Wege que le patron se trouve actuellement à l'étranger et est de ce fait aux... abonnés absents. Selon elle, l'entreprise sera à nouveau accessible pour des commentaires à partir de mercredi de la semaine prochaine.

Update 17H45: Euphony semble finalement vouloir quand même réagir. L'entreprise confirme les problèmes de paiement, mais son CEO Frank Van de Wege souhaite donner une explication dans un courriel:

"Euphony ne dément pas qu'il y a un retard dans les paiements des commissions à ses vendeurs, mais néanmoins, certaines d'entre elles ont été versées ce matin. Dans le climat économique actuel, le refinancement de l'entreprise prend plus de temps que prévu, mais nous pouvons confirmer que le dossier du refinancement se trouve dans une phase avancée. Comme durant les 12 dernières années, Euphony ne laissera donc pas tomber ses vendeurs et respectera ses engagements."

Nos partenaires