Etre rémunéré pour faire du réseautage social en ligne

21/12/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Un site de réseautage social ne vaut que par le nombre de ses utilisateurs actifs. Cette réflexion combinée à la valeur marchande de sites comme YouTube, Facebook ou MySpace suscite une question toujours plus aiguë: ces utilisateurs doivent-ils être récompensés pour leur participation à une communauté en ligne? Yuwie.com est en tout cas le premier service qui "souhaite partager ses avoirs avec ses membres".

Un site de réseautage social ne vaut que par le nombre de ses utilisateurs actifs. Cette réflexion combinée à la valeur marchande de sites comme YouTube, Facebook ou MySpace suscite une question toujours plus aiguë: ces utilisateurs doivent-ils être récompensés pour leur participation à une communauté en ligne? Yuwie.com est en tout cas le premier service qui "souhaite partager ses avoirs avec ses membres".

Un regard rapide sur le paysage web 2.0 nous apprend qu'il n'y a qu'une poignée de grands noms qui gagnent bien leur vie. Les milliers d'autres éprouvent pas mal de difficultés à garder la tête hors de l'eau, et encore plus à égaler le succès des grands noms. Le site de réseautage social américain Yuwie.com veut donc faire bouger les choses et promet à ses membres de partager ses avoirs. Plus de la moitié de ses rentrées publicitaires seront réparties parmi tous ceux qui se connectent régulièrement à Yuwie.com, y ajoutent une photo, envoient un article ou invitent des amis à se faire membre.

Dans une interview accordée à la BBC, Korry Rogers (33 ans), son fondateur, parle d'une étape logique: "Nous entendons simplement payer les gens pour ce qu'ils font dès à présent. Le but n'est certainement pas que les gens se fassent membres pour la rémunération qui y est liée." Il n'empêche que la somme peut grimper très vite si vos amis invitent eux-mêmes leurs amis qui, à leur tour, attireront des membres supplémentaires. Car cela vous permettra également d'empocher un "petit pourcentage". Les esprits chagrins parlent d'une version technologique du jeu de la pyramide interdit dans de nombreux pays.

Depuis sa création en juillet, Yuwie compte déjà quasiment 350.000 membres, dont quasiment 50.000 ce mois-ci. Selon Alexa.com, Yuwie est de ce fait déjà entré dans le top 2.500 des principaux sites web au monde. L'analyste Steve Prentice, de Gartner, explique à la BBC qu'il ne pense pas qu'une nouvelle tendance soit ainsi née. "L'idée de gagner de l'argent en entretenant des contacts avec vos amis n'est pas défendable pour la plupart des 'social networkers'."

Nos partenaires