Etre reconnus par le groupe, voilà ce qui pousserait les jeunes vers le cyber-délit

24/04/17 à 12:06 - Mise à jour à 12:06

Source: Datanews

Les jeunes pirates n'agissent généralement pas pour l'argent. Ce qui les pousse, c'est principalement une sorte de satisfaction personnelle et une reconnaissance du groupe. Voilà ce qui ressort une fois de plus d'une enquête effectuée par la Justice britannique.

Etre reconnus par le groupe, voilà ce qui pousserait les jeunes vers le cyber-délit

© iStock

La satisfaction de résoudre un problème, l'admiration des amis et la jouissance d'une sorte de statut social: tels sont les motifs premiers qui pousseraient les cybercriminels à passer à l'action. C'est du moins ce que conclut la National Crime Agency britannique. Pour établir leur rapport, les enquêteurs ont rencontré des cybercriminels et des gens qui étaient prêts à commettre des délits. Pour les hackers plus jeunes surtout, l'aspect financier est rarement une priorité. Un délinquant condamné a ainsi tenu ces propos: ''Cela m'a rendu populaire. J'ai apprécié cette sensation, j'admirais les hackers jouissant de la meilleure réputation.''

Il semblerait que les jeunes se tournent vers le cyber-crime, parce qu'ils trouvent cela 'cool'. Certains débutent sur des sites de tricherie ('cheat') et des forums d'escroquerie ('modding'). C'est à partir de là qu'ils aboutissent dans des forums de piratage ('hacking'). Les services DDoS et autres chevaux de Troie sont aujourd'hui facilement disponibles et accessibles, ce qui réduit d'autant la difficulté de passer à l'acte.

On trouve des cybercriminels partout et dans tous les milieux, mais ils semblent sensiblement plus jeunes que les autres délinquants, puisqu'en 2015, leur moyenne d'âge n'était que de 17 ans, contre 37 dans les affaires de drogue et 39 pour les cas de fraude. Selon les enquêteurs, les cybercriminels ne passent pas vite vers d'autres formes délictueuses.

En savoir plus sur:

Nos partenaires