Essec décroche un contrat GSM avec l'armée et la police

28/12/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le groupe de télécommunications limbourgeois Essec a décroché deux contrats cadre importants : l'un avec la Défense, l'autre avec la Police Fédérale.

Le groupe de télécommunications limbourgeois Essec a décroché deux contrats cadre importants : l'un avec la Défense, l'autre avec la Police Fédérale.

Essec pourra ainsi livrer tous les nouveaux GSM à la Défense durant les quatre prochaines années. L'entreprise a conclu cet accord l'été dernier. En outre, un second contrat de quatre ans couvrant le service, l'entretien, la formation et le remplacement des GSM a été signé cette semaine. Essec est bien connue de la Défense : l'entreprise livre des appareils mobiles depuis des années. Lors des trois prochaines années, Essec se chargera également de fournir des appareils mobiles à la Police Fédérale.

Luc Achten, gérant d'Essec, ne dévoile pas le montant de ces nouveaux contrats. "Tout dépend bien entendu du fait que la Défense souhaite commander des Blackberry's ou des Nokia bon marché ces prochaines années." Il est en tout cas question de "plusieurs dizaines de milliers d'euros et de plusieurs milliers de GSM."

Tout va d'ailleurs bien pour Essec, ajoute Achten, après le management buy-out de l'été dernier (les membres de l'équipe de gestion - Luc Achten, Mark Decat, Peter Jans et Johan Deroy - ont racheté chacun 25 pour cent des actions de l'entreprise, qui était auparavant détenue par Luk Lowette, ndlr). "Nous nous attendons cette année à enregistrer une légère augmentation du chiffre d'affaires. L'année prochaine, cette croissance devrait s'élever à 2 ou 3 millions d'euros." Il ne divulguera les chiffres concrets qu'après la clôture de l'exercice. Toutefois, Achten lève déjà le coin du voile sur certains "gros contrats internationaux" qui seraient sur le point d'être conclus. À suivre, donc.

Nos partenaires