Ericsson Belgique délocalise des emplois

28/01/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le fabricant télécom Ericsson Belgique délocalise quelque 25 postes de travail dans d'autres pays, dont la Roumanie.

Le fabricant télécom Ericsson Belgique délocalise quelque 25 postes de travail dans d'autres pays, dont la Roumanie.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Tijd. Tant les syndicats que Jean-Marc Engels, directeur général d'Ericsson Belgique et Luxemburg, confirment la nouvelle. Les 25 postes de travail font partie de la division qui fournit des services de réseau aux opérateurs tels Base et Mobistar. Concrètement, il s'agit du contrôle et du support des réseaux. La division concernée occupe quelque 120 personnes.

L'an dernier, l'entreprise avait lancé une étude relative à l'avenir de ladite division. Le personnel craignait à un moment donné d'être en grande partie déplacé vers d'autres pays, mais aujourd'hui, tel est bien partiellement le cas. Engels déclare que la délocalisation des emplois ne signifie pas nécessairement que le personnel concerné perdra son travail, puisqu'on leur offre la possibilité de l'effectuer ailleurs au sein de l'entreprise.

L'entreprise et les syndicats ont conclu un accord portant sur la 'stabilité de l'emploi' pour l'ensemble du personnel. Il prévoit notamment qu'en cas de licenciement, les travailleurs recevront une indemnisation spéciale (ce qui est prévu dans la grille Claeys + 2 mois de salaire).

Ericsson Belgique, qui a connu une forte croissance ces dernières années, occupe 450 personnes, dont quelque 200 sont des collaborateurs temporaires, des consultants et du personnel sous-traitant.

Source: Belga

Nos partenaires