Ericsson, Alcatel-Lucent et Samsung décrochent un méga-contrat chez Sprint Nextel

07/12/10 à 11:56 - Mise à jour à 11:56

Source: Datanews

L'intégrateur européen de réseaux Ericsson a, conjointement avec Alcatel-Lucent et Samsung, décroché un contrat de 4 à 5 milliards de dollars auprès de l'opérateur américain Sprint Nextel.

Ericsson, Alcatel-Lucent et Samsung décrochent un méga-contrat chez Sprint Nextel

L'intégrateur européen de réseaux Ericsson a, conjointement avec Alcatel-Lucent et Samsung, décroché un contrat de 4 à 5 milliards de dollars auprès de l'opérateur américain Sprint Nextel.

Ericsson, Alcatel-Lucent et Samsung devront regrouper dans une station de base unique les différentes bandes spectrales supportées par Sprint aux Etats-Unis. Sprint possède un réseau CDMA (le pendant américain du GSM) sur la bande 1900 MHz, un accord 'wholesale' avec Clearwire pour Wimax sur la bande 2,5 GHz, ainsi qu'un réseau iDEN sur la bande 800 MHz. En regroupant ces différentes bandes de fréquences en une seule station de base, Sprint espère disposer d'une plus grande flexibilité dans le choix d'une technologie spécifique sur n'importe quelle bande spectrale.

Le projet représenterait un investissement de 4 à 5 milliards de dollars et prendrait de 3 à 5 ans. Sprint table ainsi sur une économie oscillant entre 10 et 11 milliards de dollars en 7 ans grâce à une réduction des coûts en énergie et en itinérance (roaming).

Selon des médias américains, les intégrateurs de réseaux chinois Huawei et ZTE ont été exclus de l'accord "pour des raisons de sécurité nationale" de la part des pouvoirs publics (comprenez: il est impensable qu'une entreprise chinoise ait la main mise sur une infrastructure réseautique américaine).

Nos partenaires