Eric Schmidt, directeur d'Alphabet: 'la réglementation des start-ups européennes est dépassée'

25/05/16 à 11:48 - Mise à jour à 11:47

Les entreprises européennes pâtissent d'innombrables règles en tous genres. Voilà ce qu'a déclaré Eric Schmidt, le directeur d'Alphabet, la maison mère de Google, hier mardi à Amsterdam lors de Startup Fest Europ.

Eric Schmidt, directeur d'Alphabet: 'la réglementation des start-ups européennes est dépassée'

Alphabet-CEO Eric Schmidt. © Reuters

Selon le président du conseil d'administration du géant technologique, l'Europe accuse du retard sur les Etats-Unis en raison d'une réglementation gênante. 'Nous occupons des milliers de bons programmeurs en provenance d'Europe. S'il y avait sur le Vieux Continent suffisamment de start-ups de valeur, c'est là qu'ils travailleraient.'

Les pays européens devraient investir davantage dans les universités. Selon Schmidt, le climat en Europe n'est pas non plus favorable aux 'idées parfois un peu folles des jeunes entrepreneurs'.

Domination d'Android

Lors de l'entretien accordé à Amsterdam, Schmidt est aussi revenu sur le procès en cours en Europe à l'encontre de Google en raison de la position dominante du système d'exploitation Android. Il a alors demandé au public présent combien de personnes possédaient un iPhone. Les trois-quarts des gens ont levé la main. 'So much for the dominance of Android', tel fut son commentaire.

Son échantillon ne peut pourtant pas être considéré comme représentatif. Trois quarts des smartphones vendus en Europe tournent certes sur le système d'exploitation de Google, mais seul un smartphone vendu sur cinq est un iPhone.

Nos partenaires