EPN & bibliothèques : le savoir numérique

29/09/11 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

Le 19 septembre dernier, plus de 400 bibliothécaires, documentalistes et animateurs ont rejoint le Centre Marcel-Hicter à la Marlagne à Namur, pour participer à une rencontre des acteurs et partenaires du Réseau public de la Lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles.

EPN & bibliothèques : le savoir numérique

Le 19 septembre dernier, plus de 400 bibliothécaires, documentalistes et animateurs ont rejoint le Centre Marcel-Hicter à la Marlagne à Namur, pour participer à une rencontre des acteurs et partenaires du Réseau public de la Lecture en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Des bibliothèques qui accueillent de plus en plus souvent des EPN. Pour quels usages et pour quels projets ? Avec quel statut et pour quel public ? Ce sont les principales questions soulevées au sein de l'atelier consacré aux espaces publics numériques. Simon Leunis, animateur multimédia à la bibliothèque d'Ath :"Les deux fils conducteur de tout EPN sont la formation et l'animation. C'est à partir de cet axe que nous développons des contenus à destination de public "cibles" comme les enfants et les seniors." Avec "Deviens un détective" par exemple, les enfants (de 7 à 11 ans) peuvent s'initier à l'utilisation d'Internet tout en découvrant par eux-même les règles de sécurité à appliquer. Dans ce stage, un de nos animateurs se fait passer pour un enfant, et puis révèle son identité "physique". Là, on n'est plus dans la théorie : cela frappe les imaginations de voir que c'était un adulte qui se cachait derrière un clavier".

Côté ados, la création de site et le montage de vidéo sont au programme tandis que l'EPN de Mons met en place un atelier consacré au livre numérique. A côté du développement de contenus spécialisés à destination de publics "cibles", les EPN sont amenés par des appels d'offre en provenance de la Région Wallonne à jouer la carte de la mobilité. L'espace multimédia de la bibliothèque de Ath met en place des animations/formations dans les maisons de repos, à raison de sessions de 3 heures "Ce sont des séances d'une demi heure par personne." Reste l'éternelle question du statut des animateurs d'EPN, ici bibliothécaire, là animateur détaché. Et des relations avec les pouvoirs organisateurs. Simon Leunis : "Nous faisons partie du réseau informatique communal. Je n'ai pas les droits d'administrateurs. Pour une mise à jour ou une installation, il existe une procédure qui, au niveau des délais, n'est pas toujours facile à expliquer au public." Un cas de figure qui, en terme de gestion sécurisée d'accès, pourrait faire partir d'un des points de l'outil de gestion de site d'Espaces Publics Numériques "Open EPN", aujourd'hui en version bêta.

En savoir plus sur:

Nos partenaires