EpiGaN, une émanation de l'Imec, recueille 4 millions d'euros

05/07/11 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Datanews

EpiGaN, la spin-off de l'Imec créée en 2010, a recueilli 4 millions d'euros lors d'une première grande phase de capitalisation. Grâce à un investissement commun de Capricorn Cleantech Fund, Robert Bosch Venture Capital (RBVC) et LRM, EpiGaN entend démarrer la production de GaN-sur-silicium.

EpiGaN, une émanation de l'Imec, recueille 4 millions d'euros

EpiGaN, la spin-off de l'Imec créée en 2010, a recueilli 4 millions d'euros lors d'une première grande phase de capitalisation. Grâce à un investissement commun de Capricorn Cleantech Fund, Robert Bosch Venture Capital (RBVC) et LRM, EpiGaN entend démarrer la production de GaN-sur-silicium.

GaN-sur-Si (alias nitrure de gallium sur silicium) est considéré comme le matériau de base pour la prochaine génération de produits électroniques de puissance efficients. Les fondateurs d'EpiGaN ne sont pas les premiers venus dans le domaine technologique. Son CEO Marianne Germain, son CTO Joff Derluyn et son COO Stefan Degroote développent en effet depuis plus de 10 ans la technologie permettant d'appliquer du nitrure de gallium sur des disques de silicium (mieux connu sous l'appellation 'wafers' en anglais ou galettes en français) de 100 et 150 mm de diamètre. Une partie de cette technologie est à présent prise en licence par EpiGaN.

GaN-sur-Si est à présent aussi considéré par les investisseurs comme une technologie-clé dans le domaine de l'énergie renouvelable, qu'il s'agisse de sources d'alimentation ou d'onduleurs pour l'énergie solaire plus efficients, et de technologies de transport plus écologiques caractérisées par une empreinte moindre sur l'environnement. L'Imec a du reste toujours été un pionnier dans l'utilisation des galettes au silicium pour la technologie GaN. Les grands avantages de cette technologie, c'est qu'elle génère des solutions économiques et qu'elle capitalise sur l'industrie des semi-conducteurs basés Si existante.

Avec le capital recueilli, la jeune entreprise pourra désormais créer ses propres installations de production. Ses activités seront hébergées sur le Research Campus d'Hasselt. Stijn Bijnens, CEO de LRM, se déclare satisfait de ce choix. "EpiGaN contribuera au développement de solutions high-tech dans le domaine de l'énergie renouvelable, et le Limbourg entend sur ce plan jouer un rôle en vue", affirme-t-il.

En savoir plus sur:

Nos partenaires