Enquête européenne sur de grands acteurs télécoms

12/07/13 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Source: Datanews

Plusieurs grandes entreprises de télécommunications sont dans le collimateur du régulateur européen. L'Europe veut savoir si elles abusent de leur position face à des sociétés Internet.

Enquête européenne sur de grands acteurs télécoms

Plusieurs grandes entreprises de télécommunications sont dans le collimateur du régulateur européen. L'Europe veut savoir si elles abusent de leur position face à des sociétés Internet.

La Commission confirme les enquêtes, sans préciser où elles ont eu lieu. Reuters parle toutefois de descentes chez Deutsche Telekom, Orange et Telefonica. Belgacom n'est donc pas concernée par cette enquête, ce que l'entreprise a d'ailleurs confirmé entre-temps à Belga.

Tout tourne autour de la neutralité de l'Internet. Auparavant, les services d'une entreprise qui streamait par exemple des vidéos étaient proposés gratuitement. Mais avec la croissance énorme de l'Internet, tant sur les PC que les appareils mobiles, certains opérateurs estiment que des services web populaires doivent être payants pour atteindre leur public de façon fluide.

Dans ce cadre, l'américain Cogent Communications, qui régit le trafic des données sur le web pour les sociétés Internet, aurait déposé une plainte auprès de la Commission européenne en raison des prix pratiqués par plusieurs grands opérateurs européens.

D'anciens monopoleurs ont une position de force en l'occurrence, parce qu'ils possèdent souvent le réseau du pays, indépendamment de leur propre base de clients. Mais l'Europe s'est prononcée à plusieurs reprises en faveur de la neutralité de l'Internet dans le passé. Concrètement, cela signifie qu'il n'est pas autorisé de faire payer pour que votre service ou site web soit fourni à l'utilisateur final de façon plus rapide ou plus fluide que votre concurrent.

Même si tous les opérateurs ne sont pas de cet avis. Ils estiment que ce sont eux qui doivent supporter les investissements dans la qualité. De sorte que les entreprises qui utilisent leur réseau pour envoyer de grandes quantités de données doivent également payer davantage pour ce trafic. Indépendamment du fait que l'utilisateur paie déjà dans ce cadre.

Il faudra voir si les opérateurs en question ont effectivement dépassé les bornes. Selon une source de Reuters, une plainte similaire déposée par Cogent Communications avait déjà été rejetée en France, le régulateur précisant que le fait de demander plus d'argent pour un plus grand trafic de données n'était pas illégal. L'Allemagne avait connu elle aussi un scénario analogue.

En savoir plus sur:

Nos partenaires