Ennemis et amis

12/03/10 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

"Nous pouvons difficilement mettre un agent de police en faction devant chaque porte de maison", se lamente un directeur après l'attaque brutale contre la famille d'un diamantaire anversois forcé de vider le contenu de son coffre-fort.

"Nous pouvons difficilement mettre un agent de police en faction devant chaque porte de maison", se lamente un directeur après l'attaque brutale contre la famille d'un diamantaire anversois forcé de vider le contenu de son coffre-fort.

Une objection des plus pertinentes. La sécurité des individus, de même que des réseaux, et donc de l'information, reste un problème délicat. Reste toujours la notion de 'best effort'. La racaille trouvera toujours le moyen de dérober les informations qu'elle recherche. Mais cela ne signifie pas pour autant qu'il faille laisser la porte grande ouverte et tenter le diable. Il est indispensable d'écarter un maximum de risques, d'ériger des murs et des dérouler du fil barbelé, de prévoir des gardes et autres surveillants, même si la vie à Fort Knox ne doit pas être une partie de plaisir.

La sécurité, tant physique qu'informatique, est un secteur en plein boom. Et plus nous entrons en contact avec des millions de gens et d'appareils connus ou pas, plus le contrôle doit être renforcé, mais plus il est difficile d'exercer un contrôle efficace. L'opérateur britannique BT qui déploie sur son marché domestique un réseau de nouvelle génération, a été confronté récemment à sa grande surprise à plusieurs serveurs de fournisseurs chinois. Qui contrôle des datacenters situés à des milliers de kilomètres? Sur des plates-formes de forage pétrolier ou dans des régions froides pour apporter une solution aux problèmes de refroidissement des machines? La banque Kaupthing, c'est d'elle qu'il s'agit. Pourtant, la plupart des banques belges prennent des risques similaires. L'histoire est vite oubliée...

Faut-il dès lors mettre en place des mécanismes de contrôle renforcés, prévoir davantage de policiers dans les rues et sur les réseaux? Ne soyons pas naïfs, mais ne nous laissons pas pour autant submerger par les récits de tiger kidnapping ou de tentatives de meurtres, souvent classés comme faits divers.

La sécurité repose en grande partie sur la confiance. Confiance dans sa banque, son fournisseur internet, son responsable IT qui gère et protège les données contre les amis et les ennemis. Chaque jour, chaque heure, chaque minute. Je n'ai pas besoin d'un agent de police devant ma porte.

Nos partenaires