Enfin! Le premier téléphone Tizen de Samsung

02/06/14 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

Samsung a dévoilé son premier smartphone tournant sur l'alternative à Android, Tizen développée en interne. Le Samsung Z sera lancé dans les prochains mois sur le marché russe.

Enfin! Le premier téléphone Tizen de Samsung

Samsung a dévoilé son premier smartphone tournant sur l'alternative à Android, Tizen développée en interne. Le Samsung Z sera lancé dans les prochains mois sur le marché russe.

Tizen est un nouveau système d'exploitation qui capitalise sur la plate-forme Meego entre-temps disparue de Nokia, et qui a été mis au point par un consortium d'une vingtaine d'entreprises regroupées autour de Samsung et du fondeur de puces Intel.

A terme, Samsung (qui vend actuellement 1 smartphone sur 3 dans le monde) espère, grâce à Tizen, devenir moins dépendante de Google (Android) et de pouvoir offrir à ses clients une expérience plus uniforme sur l'ensemble de ses appareils, qu'il s'agisse de smartphones, de tablettes, de plates-formes pour la voiture ou de montres. Début de cette semaine, l'entreprise coréenne propose par ailleurs aussi un software developer kit (sdk) permettant de créer des applis pour les téléviseurs intelligents tournant sur Tizen.

Le lancement du premier téléphone Tizen avait été annoncé plusieurs fois déjà, puis postposé, mais en dévoilant le Samsung Z, les Coréens semblent quand même pouvoir cette fois être pris au sérieux (entre-temps, des montres intelligentes telles la Gear 2 et des appareils photo de Samsung tournent déjà sur Tizen).

Aucun prix n'a encore été communiqué, mais l'on s'attend à ce que le Z soit plus abordable que les appareils similaires fonctionnant sur Android. C'est la Russie qui bénéficiera de la primeur, mais les autres marchés devraient rapidement suivre.

Les spécifications du Z sont correctes, sans être spéciales. L'appareil est équipé d'un écran HD Super Amoled de 4,8 pouces, d'un processeur quadri-coeur cadencé à 2,3 GHz et de 2 Go de mémoire RAM. Tout comme le Galaxy S5, le Z intègre un scanner d'empreintes digitales, un booster de téléchargement et un mode power saving vous permettant d'utiliser l'appareil plus longtemps dans des situations d'urgence.

Samsung promet aussi une durée de démarrage plus courte et une meilleure gestion de la mémoire, ce qui fait que l'appareil devrait en théorie fonctionner de manière plus souple que ses équivalents Android. Côté design et interface utilisateur, Tizen semble reprendre certains éléments de la plus récente couche TouchWiz placée par Samsung par-dessus Android. L'appareil même est plus anguleux que les téléphones de la série Galaxy.

Applis

Si c'est la disponibilité des applis qui fait le succès ou l'échec d'un système d'exploitation (mobile), Tizen devrait s'en tirer mieux qu'attendu. Ce n'est pas qu'il y ait déjà beaucoup d'applis dans le Tizen Store (l'on devrait avoisiner les 6.000 lors du lancement) ou que Samsung propose des conditions intéressantes aux développeurs, mais le succès devrait surtout être lié au fait que l'entreprise technologique américaine Open Mobile est en train de créer une 'couche applications' pour Tizen, pour permettre au nouveau venu de faire aussi tourner des applis Android.

"Bientôt, l'on pourra à coup sûr utiliser quelques milliers d'applis Android sur les appareils Tizen", a expliqué Howie Hecht, product management directeur d'Open Mobile, au magazine scientifique renommé MIT Technology Review, "et dans un stade ultérieur, il y en aura des centaines de milliers."

Comme Tizen accepte sans problème les applications en HTML5, il s'agit donc aussi d'un système attractif pour les développeurs, qui pourront faire tourner une même application sur d'autres systèmes ('cross-platform'): pensons ici notamment à Firefox OS, le système d'exploitation mobile de Mozilla.

Crédible

Si Tizen devient à terme une alternative crédible à Android (ce qui est pour l'instant loin d'être certain), les relations avec Google pourraient complètement s'envenimer. Car Tizen pourrait tenir les utilisateurs mobiles éloignés des services Google bien connus, ce qui ferait que l'entreprise de Larry Page collecterait moins de données et ne pourrait donc plus vendre autant de publicité.

Google et Samsung ont récemment encore signé un accord de collaboration très poussé (en matière d'utilisation des brevets et de la propriété intellectuelle réciproques), et Samsung ne se prive jamais de souligner que ses relations avec Google sont sacrées, mais quoi qu'il en soit, le lancement d'appareils Tizen signifierait un tournant dans ces relations.

Nos partenaires