Encore une panne Bancontact, un jour de shopping important

22/12/14 à 14:21 - Mise à jour à 14:21

Source: Datanews

Tout comme le 23 décembre de l'an dernier, l'on a ce samedi après-midi enregistré une panne sur le réseau de Worldline, le gestionnaire du trafic des paiements. Il n'était pas possible de payer avec certaines cartes bancaires, confirme le porte-parole Bram Boriau.

Encore une panne Bancontact, un jour de shopping important

/ © Belga

Boriau ne peut dire combien de temps la panne a duré et si l'ensemble du pays a été touché. C'est arrivé précisément lors de cette journée d'emplettes très dense où les transactions Bancontact étaient gratuites pour les commerçants. Worldline entendait ainsi compenser les pertes de la panne du 23 décembre 2013, lorsque le système se planta la veille de Noël entre 16 et 19 heures. Plus d'un million de transactions n'avait pu être exécutées.

Unizo: 'Absolument inacceptable'

L'organisation des entreprises Unizo est irritée par cette nouvelle panne. 'Absolument inacceptable', déclare sa porte-parole Sanderijn Vanleenhove dans une première réaction. Unizo va exiger un dédommagement.

'Une panne se manifeste à nouveau juste avant la Noël, qui plus est le jour même où les négociants recevaient une compensation pour celle de l'an dernier. Vous avez dit compensation ?', ajoute-t-on chez Unizo.

SNI: 'C'est se moquer des commerçants'

Le syndicat neutre pour indépendants SNI déplore cette panne. 'C'est se moquer une fois encore des commerçants', réagit sa présidente Christine Mattheeuws. 'Les problèmes arrivent au plus mauvais moment et provoquent de nombreux dommages économiques. Nous sommes mécontents que ces problèmes de paiement se répètent et espérons que Worldline va les résoudre très rapidement', ajoute Mattheeuws.

L'organisation va envisager d'exiger un dédommagement de la part de Wordline car les pertes sont substantielles pour les commerçants. 'Par ailleurs, la compensation attribuée à présent semble être une mesure pour rien. Il faudra avoir une discussion serrée avec Worldline car c'est vraiment la panne de trop. Nous voulons cette fois des garanties en béton de la part de Wordline que ce genre de panne ne se présentera plus du tout à l'avenir car ses compensations ne ressemblent à rien', conclut-on au SNI. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires