En quête d'un vote électronique plus fiable et "transparent"

03/08/10 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Datanews

Vers un appel d'offre wallon, à l'automne, pour un nouveau système de vote électronique "potentiel" qui devra ensuite être confronté notamment à la proposition fédérale.

En quête d'un vote électronique plus fiable et "transparent"

Vers un appel d'offre wallon, à l'automne, pour un nouveau système de vote électronique "potentiel" qui devra ensuite être confronté notamment à la proposition fédérale.

A bien des échelons, le vote électronique fait question. Ses modalités, coûts et nécessité font à nouveau débat depuis quelques mois. Côté wallon, le gouvernement s'est à nouveau penché sur la question lors de sa dernière séance avant la trêve estivale. Pour rappel, les dispositions de la déclaration de politique régionale 2009-2014 préconisaient déjà la recherche de nouvelles solutions de vote électronique permettant de "renforcer le contrôle démocratique" et, par exemple, de "conserver les bulletins de vote papier afin de procéder, le cas échéant, à un comptage manuel avec témoins."

Fin juillet, le gouvernement wallon a donc chargé Paul Furlan, ministre en charge des Pouvoirs locaux, de préparer, pour le 16 septembre, un cahier de charges "portant sur le développement et l'expérimentation d'un système de vote électronique à l'occasion du prochain scrutin communal et provincial" qui permette au minimum "un véritable contrôle démocratique dans le chef de l'électeur et des opérateurs du scrutin", qui autorise un processus de recomptage, et qui permette à l'électeur "de visualiser son vote avant et après sa validation."

Dans la foulée de ce cahier de charge, une procédure de marché public sera organisée qui devrait permettre d'identifier une solution éventuelle. Si le gouvernement donne son feu vert, une expérience-pilote pourrait être menée. Mais elle ne débouchera pas nécessairement sur l'introduction immédiate d'un nouveau système lors d'élections suivantes. Les responsables publics locaux soulignent en effet que la "formule-pilote" qui aura ainsi été présélectionnée devra encore être validée à divers égards: comparaison de son coût avec celui du vote papier traditionnel, comparaison avec le système que proposera de son côté le niveau fédéral ainsi qu'avec l'ancien vote électronique.

L'e-vote nous promet encore quelques beaux débats...

En savoir plus sur:

Nos partenaires