En images: le trajet d'un colis online

23/12/16 à 10:51 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Pour le fournisseur de services internet Docdata, ce doit être à coup sûr la période la plus dense de l'année. Dans son centre de distribution de Waalwijk aux Pays-Bas, l'on est en effet activement occupé à traiter les cadeaux de Noël. Nous avons été nous rendre compte par nous-mêmes de l'effervescence qui y règne.

En images: le trajet d'un colis online

© .

Dans le parc d'entreprises de Waalwijk, l'on trouve sur une superficie de plus de quatre cents hectares quelques-uns des principaux centres de distribution du pays. Initialement, la commune du Brabant néerlandais pouvait sembler un choix étrange pour y établir une telle base: Waalwijk n'est pas du tout située au centre des Pays-Bas. Mais pour la distribution vers les pays voisins que sont la Belgique et l'Allemagne, le site est idéal avec son noeud routier A59 et N261. Et en comparaison avec les grandes villes classiques, les prix des terrains sont nettement plus attractifs à Waalwijk.

En images: le trajet d'un colis online

© .

La boutique web bol.com peut en témoigner. Cette entreprise s'occupe sur le site du traitement de ses colis via son partenaire Docdata (une composante d'Ingram Micro). Rien que durant la période de Noël, l'on table ici sur l'envoi de quasiment 10 millions de produits pour la Belgique et les Pays-Bas conjointement. Il était urgent d'aller voir comment bol.com exécute de a à z le traitement de ses commandes.

Gestion du stock sur base de données massives

Personne n'imaginerait que le gigantesque bâtiment de Docdata abrite aussi bol.com et ce, jusqu'à ce que l'on découvre la grande bannière où figure le bonhomme Bol habillé de bleu. A l'arrière se trouvent tous les produits qui ont été commandés avant minuit et qui sont livrés à domicile le lendemain. Les durées de livraison sont le résultat d'une analytique prédictive et de données massives (big data), avec lesquelles bol.com cartographie tous les articles populaires.

En images: le trajet d'un colis online

© .

"Au cours des dix-huit années écoulées, nous nous sommes créé une clientèle de plus de 6,5 millions d'utilisateurs, dont 1,2 million en Belgique", explique Kiki Lauwers, directrice de bol.com Belgique. "Cela nous permet de passer assez rapidement en revue certaines tendances et d'anticiper la popularité de produits déterminés."

Manuel et/ou automatisé

Le stock de ces produits - actuellement pas moins de 400.000 articles différents - est tenu à jour dans le système de gestion de l'entrepôt de Docdata. Chaque préparateur de commandes dispose de son propre scanner à main qui lui indique où se trouve un produit et quel trajet il doit suivre pour l'atteindre. L'ordinateur détermine à l'avance de quels produits un préparateur de commandes s'occupe et veille à ce que la distance à parcourir reste chaque fois limitée. De cette façon, le collaborateur peut collecter les articles requis avec suffisamment d'à-propos.

En images: le trajet d'un colis online

© .

Bol.com semble insister énormément sur l'efficience, mais il est étonnant de voir qu'une partie du processus se déroule encore et toujours manuellement. Au cours des journées les plus denses de la période de Noël, pas moins de 1.400 personnes sont affairées.

"Nous choisissons sciemment de garder humaines et donc manuelles des parties cruciales", approuve Lauwers. "Mais là où c'est possible, nous mécanisons le processus. Voyez par exemple nos emballeuses capables d'emballer de manière entièrement automatique 5.000 articles par heure. Il ne serait pas non plus efficient de tout automatiser, parce que nos pics les plus élevés ne sont souvent que de courte durée. Pour nous, il s'avère nettement plus avantageux de recourir à du personnel temporaire durant les périodes de pointe."

Assistance par ordinateur

L'un des processus à être également automatisé, c'est l'attribution des commandes aux clients correspondants. Le colis est placé par le préparateur de commandes sur un tapis roulant, puis scanné et automatiquement associé au client ad hoc. Chaque client est associé à un bac personnel reprenant chaque fois le bon de commande précis. Ensuite, le colis est acheminé via le tapis roulant vers le lieu d'emballage.

En images: le trajet d'un colis online

© .

Ici aussi, le processus est piloté par ordinateur, à condition certes qu'il s'agisse d'articles assez grands. Le colis pénètre alors dans une emballeuse qui l'entoure d'une boîte en carton. "La machine calcule au préalable déjà combien de carton il faudra pour emballer l'article", ajoute encore Lauwers. "Ensuite, le carton est découpé à mesure, d'abord et surtout pour ne pas gaspiller de la matière, mais aussi pour exploiter de manière aussi optimale que possible l'espace disponible dans le camion."

En images: le trajet d'un colis online

© .

En fonction de la composition de la commande, le système détermine automatiquement si elle sera emballée manuellement ou de manière automatisée. Dans l'avant-dernière phase, le colis reprend place sur le tapis roulant, après quoi bol.com le pré-trie sur base de la destination. "Un scanner intelligent identifie la région du code postal et trie tous les colis par emplacement", explique Lauwers. "Ensuite, c'est PostNL qui effectue le tri suivant, un processus que l'entreprise faisait avant entièrement elle-même. Mais comme bol.com veut permettre à ses clients de passer commande jusqu'à minuit, il y a encore moins de temps pour le traitement. Voilà pourquoi nous effectuons une partie du travail nous-mêmes. Sinon, nos clients devraient renoncer à une partie de la convivialité que nous leur garantissons."

En images: le trajet d'un colis online

© .

Enfin et en fonction de ce que le colis sera ou non distribué dans les boîtes aux lettres, tous les colis sont regroupés pour le transport.

Nouveau centre de distribution pour plus de croissance encore, y compris en Belgique

Actuellement, le centre d'exécution propre à bol.com est en cours de construction, ici aussi à Waalwijk. L'entreprise entend ainsi stimuler sa croissance ultérieure et donc aussi l'extension de ses activités. Lors de son ouverture attendue fin 2017, le bâtiment devrait avoir une surface au sol de 50.000 mètres carrés, ce qui équivaut à quelque huit terrains de football.

Même si Docdata demeurera son 'fulfilment partner', bol.com entend avec son propre centre de distribution surtout investir dans les services pour les clients belges. "Conjointement avec Ahold Delhaize, nous nous focalisons explicitement sur de nouveaux investissements. Nous pourrons alors vraiment offrir une valeur ajoutée à laquelle les clients accordent de l'importance, comme des options de livraison rapides et flexibles", conclut Lauwers.

Nos partenaires