En Belgique, l'ICT croîtra moins cette année qu'en 2006

15/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 14/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Selon toute attente, le marché ICT belge croîtra cette année de 4 pour cent, ce qui représenterait un recul d'un demi-pour cent par rapport à 2006. C'est surtout le secteur télécom qui devra céder du terrain, d'après Agoria. Le marché ICT, en ce compris l'électronique de consommation, représentait l'an dernier quasiment 18,5 milliards d'euros.

Même si le chiffre d'affaires de Belgacom a crû, c'est surtout dû à la reprise de Telindus. "En réalité, le chiffre d'affaires des télécommunications en Belgique est en recul de quelque 1 pour cent. C'est là le résultat d'une concurrence plus forte, de la convergence et de l'offre 'triple play'. Tout cela génère une certaine cannibalisation", estime Patrick Slaets, conseiller économique d'Agoria. Il en résulte que la croissance de 4 pour cent de l'ICT devrait être un peu inférieure à celle de l'an dernier.En Belgique, quelque 102.000 personnes travaillent dans le secteur ICT, dont 32.000 chez les opérateurs télécoms. Agoria elle-même compte parmi ses membres quelque 300 entreprises ICT occupant 38.000 employés.L'organisation centrale a récemment rationalisé son organigramme ICT. Les quatre départements individuels - Communications Solutions, IT Solutions, Bureau et Electronique de consommation - ont été fusionnés au sein d'Agoria ICT dirigé depuis peu par Bart Van den Meersche, 'country manager' d'IBM. Il est secondé par pas moins de cinq vice-présidents: Jan Callewaert (Option), Philippe de Wouters (Callatay & Wouters), André Lejeune (Selligent), Eric Brouwers (Cherokee) et Eric Van Bael (EDS). Agoria ICT représente 57 pour cent des entreprises ICT en Belgique. Il s'agit exclusivement de producteurs et de distributeurs. Les opérateurs télécoms n'y figurent donc pas.

Nos partenaires