EMC Momentum: nécessaire harmonisation en ECM

12/11/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

A l'occasion de sa conférence utilisateurs Momentum, organisée cette année à Prague, la division CMA (Content Management & Archiving) d'EMC annonçait la possibilité pour les clients de télécharger une pré-version d'un client Documentum conforme à la spécification CMIS (Content Management Interoperability Services) inaugurée en septembre à l'initiative- essentiellement- d'IBM, Microsoft et EMC (1).

A l'occasion de sa conférence utilisateurs Momentum, organisée cette année à Prague, la division CMA (Content Management & Archiving) d'EMC annonçait la possibilité pour les clients de télécharger une pré-version d'un client Documentum conforme à la spécification CMIS (Content Management Interoperability Services) inaugurée en septembre à l'initiative- essentiellement- d'IBM, Microsoft et EMC (1).

La spécification CMIS vise à harmoniser les échanges de contenus entre divers systèmes et référentiels ECM (enterprise content management). Soumise à l'OASIS en septembre, la spécification devrait être ratifiée "au cours des 9 prochains mois", estime EMC. Pour se donner un maximum de chances d'être approuvée et adoptée, la proposition se concentre sur des fonctionnalités de base- recherche, identification de bibliothèques, contrôle élémentaire de versions, gestion des relations... "Des fonctionnalités plus évoluées, telles que des services de transformation ou du contrôle de versions plus évolué, feront l'objet de prochaines moutures, sans doute d'ici 18 mois", estime-t-on chez EMC. "De même que SQL a dû évoluer au gré de plusieurs cycles de standardisation, nous n'en sommes encore aujourd'hui qu'à une proposition CMIS 1.0."

L'avenir de Documentum passera notamment par le support de potentiels Web 2.0, en ce compris les mécanismes de collaboration 'sociale'. Pour ce faire, la société compte sur la version 6.5 de son ECM, inaugurée en juillet 2008, et notamment sur son futur produit CenterStage, un client RIA de génération 2.0 procurant un espace de travail pour l'échange et le partage de contenus, le suivi des modifications, la gestion de communautés et d'espaces de travail partagés, etc.

Aujourd'hui en phase beta publique (auprès de quelque 300 clients), il devrait faire ses débuts commerciaux au premier ou deuxième trimestre 2009.

CenterStage viendra se greffer au-dessus de Documentum et permettra de gérer, partager et intervenir sur des contenus aussi divers que documents, groupes de discussions, blogs, wikis, tags... Il inclura des potentiels 'Web 2.0' désormais aussi familiers que tag clouds, recherche multi-facette, création socio-collaborative (social authoring), partage d'infos au sein de wikis, création, dans le cadre d'un projet ou d'un document, de connexions vers des membres de la communauté, etc. L'idée est de transposer ces concepts d'interaction et de collaboration, typiques des réseaux sociaux, dans un contexte professionnel soumis à des contraintes plus strictes (sécurité, respect de la vie privée et de la propriété intellectuelle, confidentialité, mécanismes de protection, gestion de versions...).

CenterStage pourra être utilisé tant au bureau que sur mobile. Parmi les premiers équipements à être supportés: Blackberry, iPhone, Nokia.

CenterStage est appelé à remplacer progressivement la solution eRoom. Dans cette perspective, la société Crown Partners a développé un outil de migration (RedCarpet) qui visera à la fois les utilisateurs eRoom et ceux de solutions Lotus ou Microsoft, par exemple. RedCarpet, basé sur la technologie ETL Buldoser de Crown Partners, sera intégré aux deux versions de CenterStage, à savoir: Essentials, version gratuite pour les clients détenteurs d'une licence Documentum, et Pro, offrant des fonctionnalités plus évoluées. Et, assure la société, "RedCarpet sera synchronisé avec toute nouvelle version de CenterStage jusqu'à ce que la totalité des fonctions d'eRoom soient couvertes."

EMC annonce par ailleurs sa volonté de renforcer les fonctionnalités de CenterStage, en y ajoutant par exemple des "potentiels de visualisation, d'analyse de contenu, d'expertise, de pertinence...", notamment via acquisitions.

(1) Autres protagonistes de cette proposition de norme: Alfresco, OpenText, Oracle, SAP et, dernier adhérent en date, Adobe.

Nos partenaires