EMC: 'explorateur' unique pour environnements physiques et virtuels

21/05/08 à 08:00 - Mise à jour à 07:59

Source: Datanews

EMC inaugure une version 6.0 de sa solution Smarts Application Discovery Manager (ADM) qui présente la particularité de pouvoir identifier à la fois les éléments d'infrastructure physiques et virtuels.

EMC inaugure une version 6.0 de sa solution Smarts Application Discovery Manager (ADM) qui présente la particularité de pouvoir identifier à la fois les éléments d'infrastructure physiques et virtuels.

La nouveauté se situe en effet au niveau du support des environnements virtualisés VMware via une fonction "Virtual Listener" qui "écoute de manière passive le trafic applicatif transitant par le VMware Virtual Switch".

Ce travail d'identification porte à la fois sur les serveurs, les applications, et les interdépendances entre VM et entre applications.

Combiné au potentiel analytique de l'IT Compliance Analyzer, Application Edition 1.1, l'ADM 6.0 permet de vérifier le respect de certaines règles de gestion (vérification d'une gestion des serveurs ESX par le VMware Virtual Center, présence des outils VMware adéquats au niveau de l'OS hôte, nombre maximal de VM par serveur ESX, identification de VM inactives...) et/ou d'exigences réglementaires (normes dans le monde des soins de santé, Payment Card Industry Data Security Standard...) et de surveiller tout changement opéré dans l'infrastructure. "L'ADM peut être utilisé à des fins d'audit, de traçabilité, de gestion de l'impact de changements mais aussi", souligne Dennis Drogseth, vice-président EMA, "pour alimenter la CMDB en données de configuration et d'interdépendances."

L'analyse et le suivi des changements est particulièrement important en environnement virtualisé, notamment ceux qui interviennent au niveau des informations de corrélation (mapping) liées à une application dès l'instant où elle, et la VM associée, est transférée vers un autre serveur. "Cela implique que l'IT garde la trace à la fois des anciens et nouveaux détails de l'ensemble de la configuration (incluant les applications, serveurs, réseau et éléments de stockage) en vue de préserver une vue cohérente et exhaustive de l'infrastructure", explique Dwight Barker, spécialiste en gestion d'infrastructure applicative chez EMC.

Le support des principaux moteurs de virtualisation- Hyper-V et Xen en priorité- sera rajouté "à terme", sans plus de précision. Cela ne veut pas dire que l'ADM 6.0 n'est pas en mesure de 'découvrir' des serveurs accueillant des systèmes virtualisés par des solutions autres que VMware mais il ne peut pas encore garantir une aussi grande précision sur les détails de virtualisation de ces autres environnements que dans un contexte VMware.

Pour l'instant, le potentiel de 'découverte' ne concerne pas encore les équipements et fonctions de stockage, mais EMC laisse entendre que des annonces pourraient rapidement intervenir en la matière.

Nos partenaires