EMC croît tant en Belgique que sur le plan international

18/02/14 à 13:30 - Mise à jour à 13:30

Source: Datanews

EMC a clôturé le quatrième trimestre de l'année dernière sur une croissance de 11 pour cent de son chiffre d'affaires. Mais la division Belux fait encore nettement mieux avec un chiffre d'affaires en hausse de 24 pour cent.

EMC croît tant en Belgique que sur le plan international

EMC a clôturé le quatrième trimestre de l'année dernière sur une croissance de 11 pour cent de son chiffre d'affaires. Mais la division Belux fait encore nettement mieux avec un chiffre d'affaires en hausse de 24 pour cent.
Sur l'ensemble de l'année, les chiffres d'affaires ont progressé de 6% (au Belux) et de 7% (au niveau international). Le chiffre d'affaires total de l'entreprise pour l'année fiscale 2013 a été de 23,2 milliards de dollars, et le bénéfice net (Gaap) s'est inscrit à 2,9 milliards de dollars.

Le chiffre d'affaires et le bénéfice pour le Belux n'ont pas été communiqués. EMC insiste cependant sur le fait qu'il s'agit localement d'une croissance à deux chiffres au niveau du portefeuille haut de gamme (VPLEX et VMAX). "Notre division Information Intelligence Group (IIG), qui se concentre sur les solutions d'enterprise content management telles EMC Documentum, a réussi à présenter des chiffres de croissance du même ordre", a déclaré le country manager Arnaud Bacros dans un communiqué.

De plus, le segment de marché moyen et le Luxembourg se sont fortement distingués. "Pour ce qui est des secteurs verticaux, l'on a observé une forte progression pour les service providers et les clients télécoms", a jouté Bacros. "Cela est dû à notre nouvelle approche 'go-to-market', où le nuage est considéré comme un axe dans la transformation IT. C'est ainsi que la hausse du chiffre d'affaires de la division Service Providers est due au fait qu'elle a pu proposer aux utilisateurs finaux d'intéressants services 'cloud'."

Bacros travaille depuis 2000 déjà pour EMC et y est devenu en juillet country manager ad intérim après le départ subit d'Alain Sohet. Depuis le début de cette année, il dirige définitivement la filiale Belux qui occupe quelque deux cents personnes.

Pour 2014, Bacros s'attend à de meilleurs résultats encore au niveau des fournisseurs de services et des solutions d'infrastructure convergée, ainsi qu'à une nouvelle croissance sur le marché du stockage flash.

En savoir plus sur:

Nos partenaires