'Elon Musk voulait vendre Tesla à Google en 2013'

21/04/15 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Il y a deux ans, Elon Musk voulait vendre sa fabrique de voitures électriques Tesla à Google, selon l'agence de presse Bloomberg. En mars 2013, Musk était proche de la faillite avec Tesla et est allé négocier avec le fondateur de Google, Larry Page, à propos d'un plan de rachat de son entreprise.

'Elon Musk voulait vendre Tesla à Google en 2013'

Elon Musk © AFP

Fin 2012, la crise menaçait l'existence même de Tesla. Une spirale négative d'objectifs de vente non réalisés, de retards de livraison et d'un recul du cours de l'action forcèrent Musk à prendre des mesures radicales. Durant la première semaine du mois de mars 2013, il prit par conséquent contact avec le directeur de Google, Larry Page, à propos d'un accord possible.

Rachat complet

Musk aurait proposé que Google reprenne complètement Tesla pour six milliards de dollars, et injecte cinq milliards supplémentaires dans la production. Musk exigeait en outre l'assurance supplémentaire que Google ne cède pas Tesla, avant que l'entreprise n'ait développé sa troisième génération de voiture. Musk voulait aussi pouvoir continuer de diriger l'entreprise pendant huit ans.

Boom des ventes

Page aurait en grande partie accepté les conditions de Musk, peut-on lire dans le communiqué de Bloomberg 'issu d'une biographie de Musk qui paraîtra bientôt'. Les deux parties continuèrent cependant de discuter sur les détails et ce, jusqu'à ce qu'un peu plus tard, un boom des ventes se profile chez Tesla et que le cours de son action double en quelques semaines. Musk n'avait alors subitement plus besoin d'un... sauveur.

Aujourd'hui, la valeur boursière de Tesla est de quelque 26 milliards de dollars. Google recherche cependant aussi intensivement des alternatives pour le marché automobile, surtout orientées vers les véhicules autonomes. L'année dernière encore, Google avait présenté un prototype de voiture sans chauffeur.

Dans les milieux boursiers, le groupe technologique Apple était jusqu'à présent davantage considéré comme un acheteur potentiel de Tesla que Google.

(Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires