Elio Di Rupo recherche des fonds supplémentaires pour la cyber-sécurité

23/09/13 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Datanews

Lors de l'élaboration du budget de 2014, le gouvernement fédéral va prévoir des moyens supplémentaires pour renforcer la cyber-sécurité. Voilà ce qu'a annoncé le premier ministre Elio Di Rupo après le conseil ministériel.

Dans le cadre de l'élaboration du budget de 2014, le gouvernement fédéral va libérer des moyens supplémentaires pour améliorer la cyber-sécurité, selon le premier ministre Di Rupo. Il a répété que notre pays "prendra les mesures qui s'imposent", s'il se confirme qu'un autre pays est à la base des actes d'espionnage. Di Rupo n'a cependant pas explicité quels pourraient être ces mesures.

Depuis peu, le cyber-espionnage défraie l'actualité en Belgique. L'on a d'abord appris que Belgacom avait été piraté (l'oeuvre du service de renseignements britannique GCHQ, selon le magazine allemand Der Spiegel), puis ce sont des cyber-intrusions qui ont eu lieu au sein des Affaires Etrangères et du cabinet du premier ministre.

"La Belgique, une cible de choix"

"Tout comme certains pays voisins, nous observons en général une augmentation du nombre d'attaques et de tentatives de piratage tant dans le domaine public que privé", a affirmé le premier ministre. Et d'ajouter que notre pays est une cible de choix en raison de la présence sur son territoire de plusieurs institutions internationales, telles l'OTA N et l'Union européenne, mais aussi d'universités et de grandes sociétés.

"Le gouvernement condamne les intrusions chez Belgacom et dans les services publics. Si l'hypothèse de l'implication d'un autre pays se vérifie, nous prendrons les mesures qui s'imposent", a assuré Di Rupo, qui a évoqué "une attaque et une violation de l'intégrité des entreprises et institutions publiques."

Renforcement des normes de sécurité

Le premier ministre a aussi annoncé que le gouvernement est occupé à renforcer les normes de sécurité qui seront appliquées à l'ensemble des services publics. "Une procédure coordonnée et adaptée en vue de faire face à ce genre d'incidents sera approuvée par le Collège du renseignement et de la sécurité, après l'avis rendu par le Collège des procureurs", a explique le premier ministre. Lors de l'élaboration du budget de 2014, pour laquelle les négociations démarreront bientôt, l'on recherchera des moyens supplémentaires pour renforcer la cyber- sécurité.

Di Rupo n'a cependant pas souhaité aborder les mesures que notre pays pourrait éventuellement prendre. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires