EIT lance les premières 'Communautés de Connaissances et d'Innovation'

18/12/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

L'Institut Européen pour l'Innovation et la Technologie (EIT) a déjà lancé les 3 premières CCI ou "Communautés de Connaissances et d'Innovation". L'une d'entre elles est consacrée à l'ict

L'Institut Européen pour l'Innovation et la Technologie (EIT) a déjà lancé les 3 premières CCI ou "Communautés de Connaissances et d'Innovation". L'une d'entre elles est consacrée à l'ict.

Petit rappel : au départ, l'Europe voulait créer avec l'Institut Européen pour l'Innovation et la Technologie (EIT) une sorte de pendant européen au MIT américain. Dans tous les cas, l'institut doit "soutenir et coordonner les efforts européens en matière de technologie et d'innovation". Après bien des palabres au cours des dernières années, "l'institut" est plutôt devenu de facto un genre "d'accord de collaboration" entre groupes de recherche, universités et entreprises technologiques. Cependant, l'EIT possède aussi un siège principal à Budapest, en Hongrie. Le budget de départ (jusqu'en 2013) a été fixé l'année dernière à 300 millions d'euros.

Dans la pratique, l'EIT travaillera donc via des dites Communautés de Connaissances et d'Innovation (CCI ou "KIC's" en anglais). Il s'agit de réseaux publics-privés entre universités, instituts de recherche et entreprises. Les trois premiers exemplaires de CCT ont aujourd'hui vu le jour. Elles concentrent leurs activités respectivement sur les changements climatiques ("Climate-KIC"), l'énergie durable ("KIC InnoEnergy") et la future société de l'information et de la communication ("EIT ICT Labs"). Selon le président de la Commission européenne José Manuel Barrosso, elles doivent se développer pour devenir "the place to be" pour les étudiants, les chercheurs et les entrepreneurs qui veulent collaborer dans des domaines très importants pour notre avenir commun."

L'EIT ICT Labs, qui nous intéresse surtout en qualité de publication ict, veut créer des zones d'innovation dynamiques (ou "clusters") autour de 5 endroits : Berlin, Eindhoven, Paris, Helsinki et Stockholm. Ce qui va se passer précisément reste encore assez vague : une "transformation plus rapide des idées et des technologies ict en vrais produits, services et businessé grâce à la collaboration d'entreprises et d'universités. Tout cela devrait être basé sur un "open innovation model". EIT Labs devrait devenir un "catalyseur" pour les grandes entreprises dans le secteur ict.

Nos partenaires