eID: la clé d'une politique 'e-gov' locale réussie

24/10/06 à 00:00 - Mise à jour à 23/10/06 à 23:59

Source: Datanews

Une plate-forme ouverte et flexible pour l'intégration de la carte d'identité électronique (eID) sur les sites web communaux est la clé par excellence pour la réussite d'une politique e-gouvernementale au niveau de la commune. Telle est la solution suggérée par une étude réalisée par le cabinet d'analystes Indigov. La conclusion de l'étude est en effet qu'il est urgent de consacrer davantage d'attention au 'e-gov' au niveau local.

Indigov, une 'spin-off' de la KU Leuven qui s'occupe d'études en matière d'e-gouvernement, a examiné à la loupe la politique 'e-gov' locale menée à Bruxelles et en Flandre. L'étude aboutit à des conclusions qui peuvent être utiles pour l'ensemble du pays.De l'étude, il apparaît que ce sont les communes de moyenne importance qui s'en tirent le mieux en matière 'e-gov': elles sont 6 à se classer dans le top 10. Zomergem se classe première, suivie par Louvain et Mortsel. Indigov en conclut donc que l''e-gov' n'est pas une question d'avoir à sa disposition d'énormes moyens matériels: "La technologie est aujourd'hui suffisamment accessible pour atteindre des résultats très professionnels avec des moyens relativement modestes." Indigov estime par conséquent qu'il s'agit plutôt d'une question de volonté politique et de la présence d'une connaissance et d'une vision. Le bureau d'études espère que les nouveaux collèges qui seront mis en place bientôt, seront suffisamment sensibilisés par leurs autorités supérieurses.La carte d'identité électronique est l'une des solutions pour Indigov. Une plate-forme ouverte et flexible pour l'intégration de l'eID sur les sites web communaux est la clé par excellence pour une politique e-gouvernementale réussie au niveau communal: pour un guichet électronique sûr, une participation électronique (e-democracy) et pour des applications davantage orientées vers la communauté (e-community).Le ministre flamand en charge du e-gouvernement, Geert Bourgeois, a déjà réagi à l'analyse: "Cette étude soutient mon appel pour qu'on accorde à tous les niveaux de la commune davantage d'attention au 'e-gov'." Et d'ajouter qu'il prépare actuellement une grande plate-forme 'e-gov' intégrée unique par delà tous les niveaux d'administration: "Le problème, c'est que les initiatives 'e-gov' locales sont encore trop souvent aujourd'hui des îlots. Le citoyen doit encore trop souvent savoir à quel niveau politique il doit chercher l'information dont il a besoin, avant de savoir sur quel site web il doit se rendre."

Nos partenaires